Image(s) francaise(s) du Maroc avant le Protectorat : (XVIIe-XXe siècles)

par Abdeslem Kninah

Thèse de doctorat en Littératures et civilisations comparées

Sous la direction de Christian Petr et de Madelena Gonzalez.

Le président du jury était Michel Bertrand.

Les rapporteurs étaient Jean-François Durand, Bernard Urbani.


  • Résumé

    En analysant les images françaises du Maroc, avant le Protectorat (XVIIe-XXe siècle), nous avons espéré réfléchir sur la spécificité de ce genre littéraire à partir des schèmes narratifs et discursifs qu’il met en œuvre. L’étude de ces images, dans leur genèse et dans leur typologie, présuppose une approche pluridisciplinaire. Car, nous semble-il, il est indispensable de mettre en relation les analyses littéraires, l’histoire, l’histoire des idées sachant que les images culturelles d’un pays peuvent ne pas être le reflet d’une réalité politique, historique d’un moment, mais elles s’avèrent, en revanche, liées à une situation culturelle historiquement déterminée. Pour saisir la présence de l’étranger, ou son image, dans un texte, il faudrait tenir compte des conditions de production de ce texte. Par conséquent, l’mage se constitue, en fait, d’un ensemble d’idées sur l’étranger évoluant dans un processus de «littérarisation et de socialisation » Dans cette perspective, notre démarche se veut à la fois chronologique, synchronique et interdisciplinaire. Ainsi, en recensant les images constituées sur le Maroc et ses habitants, depuis le XVIIe jusqu’au XXe siècle, nous espérons voir, s’il y a ou non une filiation dans la perception française de l’Autre. Contextualisation exige, pour mieux cerner l’arrière-plan de cette perception, nous aurons recours, naturellement, aux textes produits par les voyageurs, mais aussi aux documents historiques, ethnologiques et sociologiques. L’élargissement du champ de la réflexion à d’autres disciplines, relevant du champ des sciences humaines et sociales, nous permettra, de saisir comment la représentation de l’Autre, pourrait nous révéler les fonctionnements d’une instance idéologique historiquement repérable (exotisme, racisme, par exemple …). Aussi, nous demanderons-nous, à titre d’exemple, si l’appartenance d’un auteur au catholicisme n’infléchit pas dans un sens ou dans un autre sa vision du musulman et du juif. On pourra se demander aussi si le regard des voyageurs du Grand siècle n’a pas changé avec l’apport des idées du siècle des Lumières, fondées sur l’apologie de la raison et d’une certaine rationalité scientifique et académique

  • Titre traduit

    The french image(s) of Morocco before the Protectorate : (17th -20th century)


  • Résumé

    By analysing the images that the French make of Morocco before the Protectorate, we have hoped to reflect on the specificity of this literary genre from the narrative and discursive schemas that it sets out to make use of. The study of these mental presentations or images in their genesis and typology presupposes a multidisciplinary approach, for, as it appears, it is crucially important to relate literary analysis, and the history of ideas to this study while being, at the same time, aware that cultural images of a country may not truly reflect the political and historical reality of a given time. These images are, however, related to a cultural backdrop which is historically determined. In order to seize the presence of theStranger, the Other, his or her image in a text, it is essential to take into consideration the conditions that contributed to the production of that text. Therefore, an image consists of a group of ideas that are conjured up about the Other or Foreigner evolving in a literacy and socialisation process. It is in the above mentioned perspective that the present paper attempts a chronological, synchronic and an interdisciplinary approach. Thus, by shedding light on the multi images made about Morocco and its inhabitants since the 17th up to the 20th century, we hope to trace whether there or does not exist a filiation of the other in the French perception. Hence,some contextualisation is of the essence in order to encompass the background of thisperception of the Other. Naturally, we have had recourse not only to texts which were produced by travellers across Morocco, but also to historical, ethnological as well as sociological documents addressing this issue. Also, the enlarging of our reflection field to touch on other disciplines, such as human and social sciences, will allow us to come into grips with how the concept and presentation of the Other could reveal the functioning of an ideologicalinstance, be it exotic or racist, which is historically traceable. For exemplification sake, we also wonder if a Christian author is not influenced in his vision of the Muslims and Jews in a way or another. We could also wonder if the outlook of the travellers of the Grand century has not been altered by the contribution of the ideas of the century of light which is based on the dominance of reason as well as a certain scientific and academic rationality.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse. Service commun de la documentation. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.