Faire le travail de Dieu : une anthropologie morale du pentecôtisme en Suède contemporaine

par Émir Mahieddin

Thèse de doctorat en Anthropologie

Sous la direction de Christian Bromberger et de Christophe Pons.

Le président du jury était Nathalie Luca.

Le jury était composé de Nathalie Luca, Jean-Paul Willaime, Sébastien Fath, Lena Gemzöe.

Les rapporteurs étaient Jean-Paul Willaime.


  • Résumé

    Comment se fait-on sujet de Dieu dans une société envisagée comme l’une « des plus sécularisées du monde » ? Dieu exerce-t-il un pouvoir sur les humains ? Quels sont les rouages du changement moral dans le domaine religieux ? C’est autour de ce faisceau de questionnements que s’est construit ce travail de recherche, en prenant le milieu pentecôtiste suédois comme étude de cas ethnographique. Le contexte nordique est un contrepoint comparatif heuristique pour l’anthropologie du christianisme. Il permet de mener une discussion critique avec de nombreux travaux menés dans les « pays du Sud ». En Suède, les pentecôtistes engagent en effet une « conversation » avec d’autres forces que celles qui sont si prégnantes ailleurs. Les variables économiques, sociales ou politiques y sont bien différentes et les agents de la surnature des systèmes de croyances coutumiers en sont absents. Ici, c’est le « séculier », à la fois comme régime de subjectivation et comme figure plus ou moins imaginée de l’altérité de l’intérieur, qui devient l’interlocuteur privilégié et l’alter ego de référence dans la construction des subjectivités chrétiennes. À l’intersection entre anthropologie du christianisme et anthropologie morale, il est question dans ce travail de penser les techniques de subjectivation morale des pentecôtistes en Suède comme autant de manières de rendre Dieu co-présent au monde. Il s’agit de voir comment ce dispositif de construction de soi et de transformation du monde, que les pentecôtistes appellent le « travail de Dieu », se réarticule et se renouvelle en permanence le long de la frontière instable et poreuse entre le religieux et le séculier.

  • Titre traduit

    Doing God's work : a moral anthropology of pentecostalism in contemporary Sweden


  • Résumé

    How does one shape oneself as a subject of God in a society that is purportedly « one of the most secularized in the world »? Does God have a power over human beings? What are the mechanics of moral change in the religious field? The research presented here is based on these general questions, using the Swedish Pentecostal milieu as a specific ethnographic case study. The Nordic context offers a heuristic comparative counterpoint for the anthropology of Christianity. It provides the discipline with ethnographic data allowing a critical discussion of the many studies carried out in developing countries. Indeed, Swedish Pentecostals can be observed engaging a conversation with significant forces different than elsewhere. In Sweden, social, political and economic variables are very different and the supernatural agents of customary systems of belief are absent. It is the secular, both as a subjectivation mode and as a more or less imagined « other » from the inside, that becomes the privileged interlocutor and prime alter ego in the shaping of Christian subjectivities. At the intersection of the anthropology of Christianity and moral anthropology, this work deals with the techniques of moral subjectivation, all of them being ways of making God present to the human world. This research questions the ways in which this self-fashioning and world-transformation apparatus, that Pentecostals call the « Work of God », permanently (re)adjusts itself along the porous and unstable boundary between the religious and the secular.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (521 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 473-513

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines (Fenouillères).
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.