L'égalité professionnelle heurtée au plafond de verre : essai sur une enquête croisée entre la France et le Maroc

par Fairouz Naji

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Luc Marco.

Soutenue le 10-12-2014

à Paris 13 en cotutelle avec l'Université Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Érasme (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis) , en partenariat avec Centre d'écononomie de Paris Nord (laboratoire) .

Le président du jury était Virginie Silhouette-Dercourt.

Le jury était composé de Hélène Zajdela.

Les rapporteurs étaient Corinne Baujard, Odile Uzan.


  • Résumé

    Aujourd’hui encore et presque partout dans le monde, les femmes se heurtent à une barrière appelée « plafond de verre », qui freine leur progression. Une barrière invisible mais dont les conséquences sur l’égalité professionnelle entre hommes et femmes, sont, quant à elles, bien visibles. Soucieux d’éclairer ce phénomène dans sa complexité, nous tentons, d’identifier et d’explorer les facteurs qui le composent et leurs interactions. Cette thèse interroge également le contraste entre la catégorie juridique et la pratique de l’égalité au sein de la sphère professionnelle. Il s’agit de questionner la place de l’égalité dans le champ législatif et organisationnel pour tenter de comprendre ce qui se cache derrière le maintien du plafond de verre. Nous appuyons notre analyse sur une investigation empirique approfondie, à visée comparative, des contextes marocain et français. Nos résultats confirment l’idée générale : le plafond de verre, loin d’éclater, est en train de couvrir un champ toujours plus large.

  • Titre traduit

    Workplace equality hitting the glass ceiling : a cross-sectional study between France and Marocco


  • Résumé

    Almost all over the world and to date, women still face a barrier called “glass ceiling”, impeding their carrier’s progression. An invisible barrier but whose impact on workplace equality is clearly visible. This thesis aims to shed light on the complexity of the glass ceiling phenomenon by identifying the contributing factors which creates it and exploring their interactions. This work, also, seeks to examine gender equality in legislation and gender equality in the workplace, in order to understand the persistence of the glass ceiling. Our analysis is based on an in-depth empirical comparative investigation, of the Moroccan and French contexts. Our results confirm the general idea: the glass ceiling, far from bursting, is covering a field always wider.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (287 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 264-277

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2014 049
  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.