Percorsi relazionali nelle comunità : minori, buone prassi e rappresentazioni a confronto

par Cinzia Guarnaccia

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Edith Salès-Wuillemin et de Giorgio Falgares.

  • Titre traduit

    = Parcours relationnels dans les foyers : adolescents, bonnes pratiques et représentations en comparaison


  • Résumé

    La thèse a comme objet l’analyse du contexte des foyers résidentiels pour mineurs qui ont commis des délits (première partie) et l’analyse des représentations sociales qui influencent l’agir d’adolescents et éducateurs dans les foyers (deuxième partie). La première partie propose deux niveaux d’étude, sur les adolescents et sur la structure du foyer. Touts les adolescents montrent nombreux niveaux problematiques dans les variables relevées (Experiences de maltraitance et abus pendant l’enfance; Styles d’Attachement; Estime de Soi; Relations Interpersonnelles; Problemes comportamentaux) mais on ne releve pas de differences entre les deux groupes d’adolescents en fonction de la motivation de prise en charge. L’analyse sur les foyers (101 éducateurs de 20 différents foyers) propose comme outil le questionnaire SCIA (encore en cours de validation) qui a l’objectif d’identifier les bonnes pratiques et les niveaux problématiques qui, dans notre cas, sont plus fréquents dans la gestion des processus internes. La deuxième partie, fondée sur le modèle théorique des représentations sociales, propose une analyse qualitative visée à explorer les représentations sociales qui orientent l’agir des principaux acteurs (adolescents et éducateurs) impliqués dans la vie du foyer ainsi que les différences entre différents modèles de prise en charge. On remarque une opposition entre foyers qui structurent leur action en fonction de procès de type « institutionnel-rééducatif » et d’autres qui prennent en charge l’adolescent non seulement comme un « cas » mais comme personne à soigner dans l’idée de donner un nouveau sens a son procès de développement.


  • Résumé

    The aim of this thesis was to analyze the context of residential communities for young offenders (Part I) and to analyze the influence of social representations in adolescents and educators (Part II). The first part offers two levels of study on adolescents and on the organizational structure of the community. Adolescents show many problematic levels in the identified variables (Experiences of neglect and abuse during childhood, Attachment Styles, Self-Esteem, Interpersonal Relations, Behavioural problems). No differences between groups of young differentiating according to the reason for placement in community were found. Analysis of community (101 educators from 20 different households) with the SCIA (Standard Community for Children and Adolescents) questionnaire (still under validation) which has the objective to identify good practices and problematic levels, which in our case are frequent in the processes of internal management. The second part, based on the theoretical model of social representations, offers a qualitative analysis to explore the social representations that guide the action of the main actors (adolescents and educators) involved in community life and it shows the differences between different models. Differences between community focused on “institutional-rehabilitative” actions and community more focused on personal improvement of single young were detected.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (267 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 232-249

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 3632
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.