Analyse spatio-temporelle d'un mouvement scientifique : l'exemple de la géographie théorique et quantitative européenne francophone

par Sylvain Cuyala

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Marie-Claire Robic et de Denise Pumain.

Soutenue le 20-10-2014

à Paris 1 , dans le cadre de École doctorale de Géographie de Paris. Espace, sociétés, aménagement (Paris) , en partenariat avec Géographie-cités (Paris) (équipe de recherche) et de Géographie-cités / GC (laboratoire) .

Le président du jury était Bernadette Mérenne-Schoumaker.

Le jury était composé de Marie-Claire Robic, Denise Pumain, Olivier Orain.

Les rapporteurs étaient Olivier Martin, Denis Eckert.


  • Résumé

    Cette thèse propose l’analyse spatio-temporelle d’un mouvement scientifique au moyen d’une théorie sociologique (Frickel, Gross, 2005), complétée par une approche d’analyse spatiale, combinaison qui fait l’originalité de ce travail. La géographie théorique et quantitative européenne francophone, dont l’évolution temporelle et la configuration spatiale restaient très mal connues, en est l’objet. Elle permet de mettre en perspective les rares auto-analyses qui y sont consacrées. Deux grands types de matériaux sont mobilisés : archivistique (Répertoire des géographes, revues ou listes de communications à des colloques spécialisés) et mémoriel (sur la base de 58 entretiens semi-directifs). L’analyse de ces corpus combine des méthodes quantitatives (de la théorie des graphes à l’analyse de la spécialisation des unités géographiques) et qualitatives (analyse thématique et sémantique des corpus et des entretiens des acteurs). Cette investigation a permis de proposer une périodisation du mouvement, articulée autour de trois grands moments : 1. l’émergence, de 1971-72 à 1984, impliquant un faible nombre d’acteurs et de lieux, moment où des chercheurs isolés entrent en interaction, 2. l’âge d’or, de 1985 à la fin des années 1990, marqué par l’existence d’un collectif structuré, reposant sur de nombreuses interactions entre les lieux européens francophones, qui se reproduit et essaime, 3. la généralisation du cœur de connaissances qui s’accompagne d’un déclin de l’identification au mouvement, des années 2000 à nos jours, selon de nombreuses reconfigurations, voyant la disparition de certains pôles historiques.

  • Titre traduit

    Spatio-temporal analysis of a scientific movement : the case of theoretical and quantitative geography


  • Résumé

    The aim of this thesis is to implement a spatio-temporal analysis of a scientific movement based on a sociological theory (Frickel, Gross, 2005), combined with spatial analysis. This combination constitutes the major contribution of the present work. For this analysis, the author has chosen as a subject the European French-speaking theoretical and quantitative geography, whose temporal evolution and spatial configuration remained largely unknown until now. The thesis uses two main kinds of materials: archival (Répertoire des géographes, journals, lists of communications of TQG colloquium) and memorial with 58 semi-structured interviews collected from a sample of actors of the movement. The analysis of the corpus combines quantitative methods (from graph theory to the analysis of geographical units’ specialization), and qualitative ones (thematic and semantic analysis of the corpus and interviews of actors). This investigation has allowed us to propose a periodization of the movement since its beginnings in the 1960’s organized around three main periods: 1. the emergence, from 1971-72 to 1984, involving a small number of actors and locations, and while individual researchers interact in order to give themselves a self training, 2. the Golden Age, from 1985 to the end of the 1990’s, marked by the formation of organized groups based on many interactions between French-speaking places in Europe, self reproducing and spreading. 3. The generalization of the knowledge core which is accompanied by a decline in identification with the movement, from the 2000’s to the present, according to many reconfigurations including the disappearance of certain historical centres.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.