Etude comparative en anthropologie filmique des écoles communautaires urbaines et rurales au Mali

par Sidy Lamine Bagayoko

Thèse de doctorat en Anthropologie, ethnologie

Sous la direction de Silvia Paggi.

Le jury était composé de Silvia Paggi, Sylvain Lazarus, Jean-Yves Boursier, Nadine Wanono Gauthier, Naffet Keita, Annie Comolli.


  • Résumé

    Cette thèse propose de comparer et d’analyser les conditions d’existence des écoles communautaires en milieu urbain et rural au Mali. Ce travail qui comporte un texte et une étude filmique examine, à travers les données recueillies auprès des populations enquêtées, les difficultés auxquelles les écoles communautaires de Sabalibougou à Bamako et de ’Korobougou sont confrontées. La vie dans le quartier de Sabalibougou n’est pas facile comme dans le village de ’Korobougou, c’est la raison pour laquelle donner une éducation aux enfants d’une communauté vivant dans une pauvreté extrême devient difficile pour les parents d’élèves ainsi que pour les membres des comités de gestion scolaire des écoles communautaires. Les écoles communautaires deviennent finalement l’otage des conflits entre parents d’élèves et membres des comités de gestion qui s’accusent mutuellement soit de non-payement de cotisation mensuelle soit de mauvaise gestion. Convaincu que lorsque l’éducation fonctionne bien, elle peut permettre aux communautés de changer leurs conditions de vie et de relever les défis auxquels elles sont confrontées (en lien avec leur manque de formation), nous avons décidé de nous consacrer à cette question.

  • Titre traduit

    Comparative study in visual anthropology of urban and rural community schools in Mali


  • Résumé

    This work compares and analyses the condition of community schools in both urban and rural contexts in Mali. Based on data collected through extensive fieldwork among local communities, this thesis - consisting of both text and a documentary film – examines, in particular, the hardships faced by the community school in the Sabalibougou quarter of Bamako city and its counterpart in the village of N’Korobougou. The pursuit of a happy life in suburban Sabalibougou is just as challenging as it is in N’Korobougou village. Providing education for their children is always a major problem for communities in extremepoverty. It can be a huge stress on parents and, equally, on those tasked with school management. Furthermore, educational and political authorities seem to be achieving very little by way of overcoming the well-known obstacles to success. As a result, relations are commonly strained between management and parents - who are, after all, in the case of community schools, both proprietors and immediate clients. There tends to be constant miscommunication and misunderstanding causing community schools to become trapped in a vicious cycle rather than steadily improving and fulfilling their raison d’être. My decision to research these issues stems from a firm belief that basic community education, properly implemented, is the way for the people themselves to overcome the very lack at the root of their hardship.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2016 par L'Harmattan à Paris

Ecoles communautaires au Mali : fonctionnement, gestion et conflits


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?