Artisanat et sociétés en Gaule méridionale à l’âge du Fer (fin du VIIIe s.-fin du IIIe siècle avant notre ère)

par Nasrine Anwar

Thèse de doctorat en ARCHÉOLOGIE spécialité Préhistoire, Protohistoire Paléoenvironnement Méditerranée-Afrique

Sous la direction de Thierry Janin et de Éric Gailledrat.

Le président du jury était Maria Carme Belarte.

Le jury était composé de Thierry Janin.

Les rapporteurs étaient Gilbert Kaenel, Stephan Fichtl.


  • Résumé

    Ce travail se veut une synthèse sur l'artisanat de Gaule méridionale entre la fin du VIIIe s. et la fin du IIIe s. av. n. è., thématique encore peu abordée dans son ensemble pour cet espace géographique. Il vise à définir les facteurs de la spécialisation des tâches et des individus et à traiter de l'évolution du travail dans les sociétés indigènes. Successivement, seront approchées les activités associées aux arts du feu la métallurgie, la céramique et le verre - et les productions dérivées du travail vivrier les textiles, le cuir et les matières dures animales -. À chaque fois, il s'agira d'identifier les procédés techniques attestés à l'âge du Fer, d'examiner les degrés de technicité associés à chaque activité et de dépeindre l'environnement dans lequel ces opérations se déroulent. Une fois ces considérations posées et à la lumière de cette documentation, les aspects économiques attachés à la production d'objets manufacturés et notamment le rôle de l'artisanat dans le processus de complexification sociale dans lequel les communautés sont alors engagées seront analysés. Enfin, compte tenu de l'importance fondamentale de la composante sociale dans le développement du travail spécialisé, les thèmes liés aux lieux dédiés à la production et à l'apparition des ateliers, au statut et à la place des artisans ou à l'apprentissage seront tour à tour abordés, parfois pour susciter plus de questions que de réponses.

  • Titre traduit

    Handicrafts and Society in Southern Gaul in the Iron Age (from the end of the VIIIth to the end of the IIIrd century B.C.)


  • Résumé

    This documentation presents a synthesis concerning the handicrafts of Southern Gaul between the end of the VIIIth and the end of the IIIrd century B.C., a topic that has not been overly dealt with globally with respect to that geographical area. It aims at defining the factors determining the specialization of tasks and individual people as well as discussing the evolution of activities within the indigenous societies. Subsequently the activities associated with the arts of fire will be dealt with, i.e. metallurgy, ceramics and glass as well as the products derived from cottage industry, i.e. textiles, leather and hard materials stemming from animals. There always arises the need of identifying the technical procedures bearing witness to the Iron Age, of examining the degrees of technical achievement associated with each and every activity and of depicting the environment where these operations take place. Once those considerations are established - and in the light of that documentation - we shall analyze the economic aspects underlying the production of hand-made objects and namely the role played by handicrafts in the creation of an ever more complex society made up by the individual communities. Finally, given the fundamental importance of the social component in the development of specialized activities, the topics connected with the actual place of production, with the appearance of workshops, with the status and place of the craftsmen or with the institution of apprenticeship will be alternately dealt with; sometimes giving rise to more questions than answers.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.