La tarification des services d’aide à domicile : une analyse institutionnaliste par le rôle paramétrique du prix

par Sylvain Vatan

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Florence Jany-Catrice et de Richard Sobel.


  • Résumé

    L’aide à domicile bénéficie de la tarification administrée comme instrument de financement. Dans un contexte de « maîtrise » des dépenses publiques, cette tarification a considérablement évolué sous l’impulsion de la nouvelle gestion publique. Cette thèse interroge la compatibilité de l’évolution d’une tarification fondée sur les principes de la nouvelle gestion publique avec la poursuite de l’activité telle qu’elle s’est historiquement construite. Une socio-histoire de l’aide à domicile montre que cette activité s’est historiquement définie comme activité de travail social, financée et régulée dans le cadre de l’État social. L’aide à domicile relève donc d’une activité de care, qui suggère que la forme d’organisation sociale du travail de care est inséparable de la qualité du care, c'est-à-dire du produit du travail. En analysant l’évolution du dispositif de tarification, fondée sur les principes théoriques de l’économie de l’information et de la théorie des incitations, on montre que, par le renforcement du rôle paramétrique du prix dans la relation d’échange, on assiste à la mise en marchandise du travail d’aide à domicile, que l’on distingue de la mise en marché des activités de service à la personne. Cette marchandisation constitue une requalification de l’activité d’aide à domicile puisqu’elle invite à dissocier le produit du travail de sa forme d’organisation sociale. Cette requalification est alors analysée empiriquement en mettant en avant les faits stylisés de la transformation de l’organisation sociale du travail d’aide, qui doit être comprise avant tout comme une requalification de la forme du rapport salarial dans le champ de l’aide à domicile.

  • Titre traduit

    The pricing system of home care services : an institutional analysis through the parametric role of price


  • Résumé

    Home care is mainly financed through a public administered price system. Under current conditions of « constraints » on public spending, this administered pricing system has significantly evolved under the enforcement of the new public management. This thesis examines the compatibility of the changing pricing system – based on the principles of this new trend of public management – with the course of the activity as it has historically defined itself. A close Home Care Socio-History study shows that this activity historically developed and defined itself as a Social Work activity, both financed and regulated within the frame of the Welfare State. Home Care is therefore a “Care” mission. It suggests that the form of the social organization of “Care” Work is deeply related to the quality of “Care”, i.e. the work product. By analyzing the evolution of the pricing system, based on the theoretical principles of the economics of information and on the theory of incentives, we show that the reinforcement of the parametric role of price in the exchange relationship is at the heart of this “commodification” process of Home Care Services. This process is to be distinguished from the marketization of Home Care Services. This “commodification” process redefines Home Care activity since it separates the work product from its social organization form. This redefinition is then analyzed from an empirical viewpoint by emphasizing the stylized facts of this transformation of Care Work social organization. It is demonstrated that this transformation must be regarded as a redefinition of the form of wage-labour nexus within the Home Care sector.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lille. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.