La frontière du sud-ouest en Argentine jusqu'en 1890 : d'une incomplète conquête à la conquête achevée

par Ghislaine Floury-Dagorn (Floury)

Thèse de doctorat en Espagnol

Sous la direction de Néstor Ponce.

Soutenue le 20-12-2013

à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Arts, Lettres, Langues (Rennes) , en partenariat avec Université européenne de Bretagne (PRES) et de Equipes de Recherches Interlangues : Mémoires, Identités, Territoires (ERIMIT) (laboratoire) .

Le président du jury était Perla Petrich.

Le jury était composé de Perla Petrich, Diego A. Jarak.

Les rapporteurs étaient Gérard Gómez, María Angélica Semilla Durán.


  • Résumé

    La Conquête du Río de la Plata est un cas particulier dans l'Empire hispanique : au-delà d'une ligne de démarcation intérieure établie par les conquérants – la frontière indienne – les peuples autochtones conservaient le contrôle de leurs territoires, se rapprochant en ceci des colonies de l'Amérique du Nord. Durant quatre siècles, deux sociétés coexistèrent ainsi de part et d'autre de cette ligne théorique et mouvante, espace de conflits, mais également d'échanges continus et intenses. Cette thèse se propose d'étudier la Frontière intérieure du Sud-Ouest, des premiers contacts avec lespopulations indigènes au XVIe siècle, jusqu'aux campagnes militaires menées par le gouvernement argentin à la fin du XIXe qui aboutiront à sa disparition, de même qu'aux Etats-Unis. L'étude permettra d'examiner l'évolution de cet espace frontalier tout d'abord durant la période coloniale, puis à l'époque des guerres de l'Indépendance, et enfin les divers processus qui auront conduit, tout au long du XIXe siècle, à la suppression définitive de cette frontière, ainsi que de tribus amérindiennes encore indépendantes

  • Titre traduit

    The South-West frontier in Argentina until 1890 : From an incomplete conquest to its accomplishment


  • Résumé

    The Conquest of the Río de la Plata is a particular case within the Spanish Empire : beyond an inner boundary established by the conquerors – the indian frontier – the Natives maintained control over their territory, as well as they did facing the british colonies in North America. During four centuries, two societies thus coexisted on both sides of this theoretical and movable line, a space of conflicts, but of intense and continuing exchanges too. This doctoral thesis intend to study the inner South-West Frontier, from the first contacts with the indigenous peoples in the 16th century until the militarycampaigns carried out by the government of Argentina at the end of the 19th century and making it disappear, as well as in the United States. The study will give the opportunity to review the changings in this border space, first during the colonial period, then at the time of the Independence wars, and finally the various processes which will lead to the abolition of this frontier, as well as of independent amerindian tribes during the 19th century


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2013 par Université Rennes 2 à Rennes

La frontière du sud-ouest en Argentine jusqu'en 1890 : d'une incomplète conquête à la conquête achevée


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2013 par Université Rennes 2 à Rennes

Informations

  • Sous le titre : La frontière du sud-ouest en Argentine jusqu'en 1890 : d'une incomplète conquête à la conquête achevée
  • Détails : 2 vol. (645 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 469-499. 371 réf. bibliogr. Annexes. Index. Liste des figures, tableaux et cartes
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.