Le féminin pluriel : construction de l'identité chez Joanna Russ, Ursula Le Guin, Toni Morrison, Margaret Atwood, et Daphne Marlatt

par Hanane Boutenbat

Thèse de doctorat en Langues, littératures et civilisations des pays anglophones

Sous la direction de Claude Cohen-Safir.


  • Résumé

    La thèse traite de la question de la représentation féminine en jeu dans les œuvres de Joanna Russ, Ursula le Guin, Toni Morrison, Margaret Atwood et Daphne Marlatt. Cette thématique est élaborée à partir d'un questionnement philosophique sur le genre. Les utopies et les dystopies publiées aux Etats-Unis dans les années 1970 ont contribué à fournir de nouvelles possibilités narratives pour la représentation du féminin. Depuis les stratégies de résistance élaborées qui émanent des œuvres rendent compte d'un vaste champ de définitions conduisant à l'émergence de la notion d'un pluriel féminin. Les études des romans sont envisagées dans une perspective transdisciplinaire qui a pour but de rendre compte de leur aspect polyphonique. L'analyse de la construction de l'identité féminine repose sur l'étude d'autres domaines concernant le genre, l'identité, l'ordre symbolique, l'Histoire. La diversité structurelle et thématique observée ici constitue un domaine d'investigation privilégié et caractérisé par une densité linguistique. Cette thèse a pour objet d'analyser et de mettre en évidence les modes discursifs qui témoignent d'une vision poétique, esthétique de l' "agir" féminin. Une telle vision tend à décentrer les codes établis de manière subversive et par conséquent à en questionner la logique binaire prétendument immuable.


  • Résumé

    This work deals with the question of the representation of feminine identity in the works of Joanna Russ, Ursula Le Guin, Toni Morrison, Margaret Atwood and Daphne Marlatt. This topic is based on a philosophical questioning about gender. The literary utopias and dystopias published in the United States in the 1970's provided new narrative possibilities for feminine representation. Since that time, due to the strategies of resistance elaborated in the texts, a wide scope of definitions of the feminine has emerged, thus conveying the notion of a "plural feminine". The narratives are analyzed from a theoretical and cross-disciplinary perspective which enhances its polyphonic aspect. The analysis of the construction of feminine identity stems from other related questions linked to gender, identity, symbolic order, and History. The thematic and structural diversity observed here constitute a field of investigation characterized by symbolically dense language. This thesis analyses and emphasizes discursive modes which testify to a poetic, aesthetic and ethical vision of the feminine "will to act". Such a vision intends to subversively decenter established codes and consequently to question a supposedly immutable binary logic.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (500 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 469-493. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 3737/1,2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.