Diasporas africaines et mondes du droit : une anthropologie juridique d'une migration entre Douala et Berlin

par Dominik Kohlhagen

Thèse de doctorat en Droit

Sous la direction de Étienne Le Roy.

Soutenue le 18-06-2013

à Paris 1 , dans le cadre de École doctorale Droit comparé (Paris) .

Le président du jury était Danièle Lochak.

Le jury était composé de Étienne Le Roy, Jérôme Valluy.

Les rapporteurs étaient Marie-Claire Foblets, Camille Kuyu Mwissa.


  • Résumé

    Ce travail s'interroge sur la manière dont se définissent des actes et relations socialement sanctionnés comme obligatoires - et de ce fait qualifiés de juridiques - parmi un groupe de migrants africains. En précisant les contours des différents mondes au sein desquels interagissent les migrants, il entend rendre compte de la pluralité des cadres référentiels mobilisés et des conditions souvent imprévisibles dans lesquelles émerge le phénomène juridique. La première partie s'intéresse plus particulièrement aux moments de transgression et de réinvention en relevant le caractère partiellement contestataire ou « clandestin » des départs en migration observés, ainsi que la nature imaginaire des projections des migrants sur l'après-migration. La deuxième partie décrit comment le groupe cible interagit au quotidien avec son environnement social et parvient à concilier la marginalité apparente de son rapport au droit avec les réalités juridiques dominantes. La troisième partie s'efforce à dégager les spécificités des solutions identifiées en en questionnant le caractère composite et en soulignant la part active revenant aux migrants dans leur manière de façonner les rapports juridiques. A travers l'analyse proposée, l'étude met en exergue le caractère réducteur du regard habituellement privilégié sur le droit, occultant la nature pluraliste et dynamique du phénomène juridique tel qu'il se donne à lire dans les pratiques observées.

  • Titre traduit

    African diasporas and worlds of law : a legal anthropology of a migration between Douala and Berlin


  • Résumé

    Based on an empirical rather than normative understanding ofwhat is "Iegal", this dissertation questions the way socially sanctioned actions and relations are defined amongst a group of Mrican migrants. By identifying the different worlds within which the migrants interact, it aims at showing the plurality of social rationalities at stake and the unpredictability of the processes involved when it cornes to understanding the legal phenomenon.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.