Les céramiques culinaires et l'évolution de la cuisine en Gaule méridionale à l'époque romaine : l'exemple du Languedoc de la fin du IIe s. av. au IIe s. ap. J.-C.

par Adrien Malignas

Thèse de doctorat en Histoire, histoire de l'art et archeologie

Sous la direction de Patrick Thollard.

Le président du jury était William Van Andringa.

Le jury était composé de Armand Desbat, Claude Raynaud.

Les rapporteurs étaient Marie-France Meylan Krause, Martial Monteil.


  • Résumé

    L’étude des céramiques culinaires conduit à une analyse fonctionnelle de ces objets. S’ils se rattachent tous au domaine de la cuisine, certains peuvent servir à stocker, d’autres à préparer ou mélanger et d’autres enfin à cuire les aliments. Le travail présenté ici s’intéresse à ce type de mobilier dans le Languedoc depuis la création de la province romaine de Gaule Transalpine jusqu’à la fin du IIe s. ap. J.-C. La technique utilisée pour fabriquer ces poteries renseigne déjà sur leur fonction. Le choix de l’argile, la façon de la préparer, de la cuire, donne soit des vases solides soit des récipients résistants au feu. L’identification des formes par la constitution d’une typologie sur trois nivaux (classe, forme, type) permet d’analyser la composition de la batterie de cuisine. À partir des textes antiques on retrouve l’utilisation de ces récipients et on peut reconstituer les pratiques culinaires. L’étude se double d’une analyse culturelle à une époque où sont en contact les cultures romaine et gauloise. Si, sur les plans technique et typologique, le Languedoc occidental, en particulier le Narbonnais, présente des caractéristiques très italiques, le Languedoc oriental reste plus traditionnel. Néanmoins, du point de vue fonctionnel, la répartition des formes indique des pratiques culinaires similaires qui se confondent avec la culture romaine comme le montrent certains exemples pris en Italie (Pompéi, Ostie).

  • Titre traduit

    Cooking ware and cooking evolution in South of Gaul during roman times : the example of Languedoc from the end of IIe s. BC to IIe s. AD


  • Résumé

    Cooking ware study leads to analyse the functions of the ceramics objects. Even if all those objects are linked to the field of cookery, some of them may be used specifically to stock, to prepare or mix ingredients, or to cook. This PhD Thesis focuses on this type of ceramics material in Languedoc since the creation of the Transalpin Gaul Province by the Romans. The choice of ceramic technique tells us a lot about the function of ware. The selection of clay, the way it is prepared and fired cause either hard-wearing ware or fireproof container. Typing shapes according to their group / shape / type, allows to analyse composition of set of pots and pans. Thanks to antic texts we may find how the containers were used and we can piece together what were culinary practices. Furthermore, this study is also a cultural analysis of roman acculturation in south of Gaul. Typology and technique studies enlighten two specific cases: on the one hand, in Western Languedoc – mostly the Narbonne area -, wares have Italic characteristics, and on the other hand, in Eastern Languedoc, wares have traditional characteristics. Nevertheless, from a functional point of view, distribution of shapes points to similar culinary practices, closed to roman practices (examples of Pompéi and Ostie).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.