La figure mariale dans les arts en Angleterre au XIXe siècle

par Gabrielle de Lassus Saint-Geniès

Thèse de doctorat en Sciences religieuses

Sous la direction de Isabelle Saint-Martin.

Soutenue en 2013

à Paris, EPHE .


  • Résumé

    Plus d'un siècle après la fin de l'époque victorienne, il est possible de poser un regard neuf sur l'iconographie féminine  des arts britanniques de cette période en observant les représentations mariales qui y font éclosion. Le retour de la figure de la Vierge Marie en Angleterre est le fruit d'une problématique artistique, morale, sociale et historico-religieuse, que cette thèse s'efforce d’analyser. Elle s'attache à comprendre et à démontrer pourquoi et comment ce pays est passé de la quasi-inexistence, sinon d'une résistance à cette représentation en raison du contexte politico-religieux propre à la Grande-Bretagne, à une acceptation de celle-ci au cours du XIXe, siècle de l’éclectisme et de l’internationalisation. Cette thèse a pour ambition de défendre l'idée d'une Madone anglaise, méconnue mais réelle, en visant à établir le fait du revival marial au sein de la géographie culturelle britannique. Elle examine à ce dessein l'influence de la Royal Academy, de l'Oxford Movement, du Catholic Revival, du Grand Tour, du Romantisme, du Gothic Revival, du mouvement Nazaréen, du mouvement Préraphaélite, de l’Orientalisme, de l’Aestheticism, du Symbolisme. Sont pris en considération les arts les plus divers : peinture, sculpture, architecture, musique, vitrail, gravure, art du livre, poésie, orfèvrerie, littérature, textile ou photographie. Ces représentations hétérodoxes s’entremêlent avec celles de la reine Victoria et celles de la femme anglaise, en offrant un phénomène unique de sacralisation iconographique, à savoir le culte des « Madones laïques » par le biais d’images d'inspiration explicitement mariale ou implicitement sacrée.

  • Titre traduit

    The english Madonna : the marian figure in the 19th century english art


  • Résumé

    Well over a century after the end of the Victorian era, one can still attract a new perspective on the iconography of female British art of this period by observing the representations of Marian resurgence. The return of the Virgin Mary figure in England appears to be problematic in many aspects - artistic, moral, social, historic and religious - which this thesis attempts to analyze. This thesis also seeks to understand and demonstrate how and why this country, in light of the fierce resistance of such representation once distinctive of the political and religious view in Britain, has shifted from an almost non-existent stance of such movement into its acceptance in a nineteen century of eclecticism and internationalism. Moreover, this thesis aims on one hand to defend the idea of an unfamiliar but genuine "English Madonna" and on the other hand to further establish the very fact of Marian resurgence in British cultural and geographical milieu. Likewise, this thesis will examine the influence of the Royal Academy of Arts, the Oxford Movement, the Catholic Revival, the Grand Tour, Romanticism, the Gothic Revival, Nazarene and Pre-Raphaelite movement, Orientalism, Aestheticism and Symbolism. Herewith, the following diverse arts are taken into consideration: painting, sculpture, architecture, music, stained glass, engraving, book art, poetry, jewelry, literature, textiles and photography. These unorthodox representations intermingle with those of Queen Victoria and those of the English woman, offering a unique phenomenon of a sacred iconography, namely the worship of "Madonnas secular" through an explicitly Marian or implicitly sacred inspirational image.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (1070 p.)
  • Annexes : Bibliogr. vol. 2, p. 1003-1068

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : DOC 13.1 (1-2)

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.