L'analyse des inégalités sociales et spatiales dans le processus d'émergence de la Chine

par Céline Bonnefond

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Dalila Nicet-Chenaf.

Le président du jury était Sylvie Démurger.

Le jury était composé de Dalila Nicet-Chenaf, Sylvie Démurger, Mary-Françoise Renard, Maurice Catin, Matthieu Clément.

Les rapporteurs étaient Sylvie Démurger, Mary-Françoise Renard.


  • Résumé

    L’émergence rapide de la Chine s’est accompagnée d’une hausse considérable des inégalités, qui a entrainé de profondes mutations touchant à la fois la structure de l’économie et celle de la société chinoise. L’objectif de cette thèse est de fournir une meilleure compréhension de la diversité de ces transformations, en combinant les analyses macro et microéconomique, et les approches économique et sociologique. Ce travail mobilise tout d’abord des données provinciales afin de dresser un état des lieux du niveau d’inégalités régionales et de la concentration spatiale de la richesse. La récente baisse des disparités régionales peut, entre autres, s’expliquer par l’existence d’effets de diffusion de la croissance entre les différentes provinces chinoises. Par la suite, l’étude est complétée par l’utilisation de données issues d’enquêtes-ménages. L’analyse de la polarisation des revenus en zones urbaines et rurales permet de faire ressortir des modifications dans leur distribution, notamment en mettant en évidence la constitution de groupes de revenus intermédiaires. Une étude approfondie de la classe moyenne urbaine chinoise est ensuite menée afin d’en identifier les membres sur la base du revenu, et de montrer l’hétérogénéité de cette catégorie en termes d’emploi et d’éducation. Enfin, à partir de l’exemple des comportements de consommation alimentaire et du rapport social au corps, le rôle précurseur de la classe moyenne dans la transition nutritionnelle est mis en avant. Au final, la classe moyenne chinoise apparaît comme une catégorie centrale pour la poursuite du développement du pays.

  • Titre traduit

    An analysis of social and spatial disparities during the emergence of china


  • Résumé

    The rapid emergence of China has been accompanied by a significant increase in inequalities, resulting in profound changes affecting both the economic and social structures of China. The purpose of this doctoral thesis is to provide a better understanding of the diversity of these transformations, by combining macro and microeconomic analyses, together with economic and sociological approaches. Firstly, this research mobilizes provincial data in order to give a general overview of the level of regional disparities and of the spatial concentration of wealth. The recent decline in regional disparities can, among other things, be explained by the existence of growth spillover effects between Chinese provinces. Subsequently, the study is supplemented by the use of household survey data. The analysis of income polarization in rural and urban areas allows to highlight some shifts in its distribution, emphasizing in particular the constitution of population clusters in intermediate income ranges. An intensive investigation on the Chinese urban middle class is thereafter conducted so as to identify its members on an income-based definition, and to underline the heterogeneity of this category regarding employment and education. Finally, based on the example of food consumption and social attitude towards body weight, the vanguard role of middle class in the nutrition transition is highlighted. To conclude, the Chinese middle class appears to be a central category to ensure the further development of China.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.