Le hasard en sociologie : autour des pratiques quotidiennes des jeux d'aléa

par Audrey Valin

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Gilles Ferréol.

Soutenue le 22-11-2013

à Besançon , dans le cadre de Ecole doctorale Langages, Espaces, Temps, Sociétés (Besançon ; 1991-2016) , en partenariat avec Laboratoire culture, sport, santé, société (C3S) (Besançon) (laboratoire) et de Laboratoire culture, sport, santé, société (laboratoire) .

Le président du jury était Jean-Marie Seca.

Le jury était composé de Gilles Ferréol, Jean-Marie Seca, Charles-Henry Cuin, Patrick Legros, Francis Farrugia.

Les rapporteurs étaient Charles-Henry Cuin, Patrick Legros.


  • Résumé

    Le hasard est un thème classique et récurrent en sciences humaines mais ne constitue guère un objet à part entière pour la discipline sociologique. Le plus souvent, le vocable est évoqué pour l’analyse d’autres thématiques. Des champs tels que la sociologie des risques font ainsi avancer la réflexion sur la question de l’aléa mais ne la situent pas au centre des recherches. Pour comprendre les motifs de cette occultation, ce travail place le hasard comme objet sociologique et l’interroge sous ses angles théoriques et empiriques. L’objectif est de saisir son utilité en société, pour les membres et les institutions la formant, afin d’en révéler les fonctions et les modalités.Pour ce faire, une première partie explore les domaines de la connaissance étudiant le hasard à travers leurs théorisations respectives en suivant une logique pluridisciplinaire (philosophie, mathématiques, physiques, biologie, économie, anthropologie et sociologie). Ensuite, un terrain spécifique est retenu pour rendre compte des manières de vivre ce hasard dans des pratiques quotidiennes. Choisis pour leur popularité, les jeux d’alea sont étudiés dans une deuxième partie rapportant les investigations menées dans les trois secteurs historiques des jeux en France : la « Française des Jeux », les casinos et le « Pari Mutuel Urbain ». Dans un va-et-vient permanent entre recherches théorique et empirique, la place du hasard se laisse finalement appréhender : à la fois concept et moteur d’action, celui-ci s’inscrit dans une dynamique imaginaire traduite par ses représentations. Une troisième partie analyse ce processus de création et d’appréhension du monde social en reliant les connaissances acquises au cours des deux parties précédentes. Finalement, le statut et le rôle de l’aléa dans notre société contemporaine sont mieux appréhendés.

  • Titre traduit

    Chance in sociology : through the daily practices of games of chance


  • Résumé

    Chance is a classic and recurring theme in social sciences but does not really, by itself, constitute a sociological research topic. The term is generally used in the study of other subjects. For instance, fields such as the “sociology of risks” moved the issue of chance forward by using it in analyses, but these fields do not focus research on chance by itself. To understand the reasons for this, this study views chance as a sociological subject, and investigates it from its theoretical and empirical perspectives. The objective is to discover its usefulness in society, for the members and institutions which form that society, in order to expose the functions of chance.In order to achieve this, the first part of the study explores the different fields of knowledge which study chance in their respective theories, using a multidisciplinary logic (philosophy, mathematics, physics, biology, economics, anthropology and sociology.) Then, a specific field is selected to report ways of living this random and practice chance in everyday life. Because of their popularity, games of chance are studied in a second part of related investigations conducted in the three traditional sectors of games of chance in France: “Française des Jeux” (“French Games,”) casinos, and “Pari Mutuel Urbain” (“Urban Pari-Mutuel Betting.”) In going back-and-forth between theoretical and empirical research, the role of chance is finally understood: both in concept and as a motivation to act, chance is part of an imaginary dynamic that appears in its representations. A third section analyzes this process of creating and understanding the social world by linking the knowledge gained during the previous two parts. Finally, the place and the role of random in our contemporary society are better understood.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2016 par Presses universitaires de Franche-Comté à Besançon

Les jeux de hasard et d'argent : étude sociologique autour de pratiques ludiques : Française des Jeux, casinos, Pari Mutuel Urbain


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (655 p.)
  • Annexes : Bibliographie p.584-608.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : LET.BESA.2013.024
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire électronique, Besançon.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2016 par Presses universitaires de Franche-Comté à Besançon

Informations

  • Sous le titre : Les jeux de hasard et d'argent : étude sociologique autour de pratiques ludiques : Française des Jeux, casinos, Pari Mutuel Urbain
  • Dans la collection : Thesis
  • Détails : 1 vol. (208 p.)
  • ISBN : 978-2-84867-566-4
  • Annexes : Bibliogr. p. 193-202
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.