Journalistes caribéens, démocratie et liberté de la presse : Une analyse socio-politique à la Guadeloupe et à Trinidad-et-Tobago entre 1989 et 2009

par Salaura Didon

Thèse de doctorat en Sciences de l’information et de la communication

Sous la direction de Bruno Ollivier.

Soutenue le 09-11-2013

à Antilles-Guyane , dans le cadre de École doctorale pluridisciplinaire (Pointe-à-Pitre ; 19..-2015) , en partenariat avec Centre de recherche sur les pouvoirs locaux dans la Caraïbe (Schoelcher, Martinique) (laboratoire) .

Le jury était composé de Bruno Ollivier, Joëlle Le Marec, Justin Daniel, Bernardo Amigo Latorre, Adeline Wrona.

Les rapporteurs étaient Joëlle Le Marec.


  • Résumé

    Notre sujet de thèse porte sur la contribution des journalistes caribéens au processus démocratique à travers le traitement des événements socio-politiques majeurs entre 1989 et 2009. Il s’agit de la tentative du coup d’état de juillet 1990 à Trinidad-et-Tobago et du mouvement social de 2009 en Guadeloupe.Cette étude part d'un état des lieux des concepts de journaliste, de démocratie et de liberté de la presse. Cette thèse vise à interroger le terme « démocratie » et l'éthique des journalistes. Il existe des chartes déontologiques, édictées par la profession des journalistes, qui reprennent les principes démocratiques. Nous avançons donc l'hypothèse selon laquelle les journalistes sont de véritables acteurs du processus démocratique. Garants de la démocratie, ils ont aussi une responsabilité sociale envers les citoyens.Cette recherche vise à analyser les événements socio-politiques majeurs dans les deux territoires entre 1989 et 2009. A travers ces événements, il s'agit de montrer la manière dont les journalistes contribuent au processus démocratique. Notre méthodologie consiste à analyser les articles de presse et les entretiens semi-directifs avec les journalistes pour comprendre comment ils travaillent et comprendre leur concept de liberté de la presse.

  • Titre traduit

    Caribbean journalists, democracy and press freedom : A socio-political analysis in Guadeloupe and Trinidad and Tobago from 1989 to 2009


  • Résumé

    The present research deals with the involvement of Caribbean journalists in the emergence of democracy through media coverage of the major socio-political events between 1989 and 2009. It is the attempted coup d’etat in Trinidad and Tobago in July 1990 and the social movement in Guadeloupe in 2009.This study starts by defining concepts such as journalists, democracy and freedom of the press. This thesis aims at examining the term “democracy” and journalists' ethics. There are democratic principles in the code of ethics written by journalists themselves. This leads me to think that journalists are indeed major actors in the democratic process. Indeed, they are the guarantors of democracy because they have a social responsibility towards citizens.This research aims at analyzing the major socio-political events in both territories between 1989 and 2009. Through these events, I would like to show the way journalists contribute to the democratic process. That is why I analyzed the articles of the newspapers and interviews with journalists were conducted, in order to know in detail the way they work and their concept of freedom of the press.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 3 vol. (305, 127, 258 f.)
  • Annexes : Glossaire. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université des Antilles (Schoelcher, Martinique). Service commun de la documentation. Section Martinique.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 070 DID
  • Bibliothèque : Université des Antilles (Pointe-à-Pitre, Guadeloupe). Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.