Architecture sécurisée pour les systèmes d'information des avions du futur.

par Maxime Lastera

Thèse de doctorat en Systèmes Informatiques et Systèmes Embarqués

Sous la direction de Jean Arlat et de Eric Alata.

Le jury était composé de Jean Arlat, Eric Alata, Bertrand Leconte, Laurent Pautet.

Les rapporteurs étaient Michel Cukier, Gilles Muller.


  • Résumé

    Traditionnellement, dans le domaine avionique les logiciels utilisés à bord de l’avion sont totalement séparés des logiciels utilisés au dehors afin d’éviter toutes interaction qui pourrait corrompre les systèmes critiques à bord de l’avion. Cependant, les nouvelles générations d’avions exigent plus d’interactions avec le monde ouvert avec pour objectif de proposer des services étendu, générant ainsi un flux d’information potentiellement dangereux. Dans une précédente étude, nous avons proposé l’utilisation de la virtualisation pour assurer la sûreté de fonctionnement d’applications critiques assurant des communications bidirectionnelles entre systèmes critiques et systèmes non sûr. Dans cette thèse nous proposons deux contributions.La première contribution propose une méthode de comparaison d’hyperviseur. Nous avons développé un banc de test permettant de mesurer les performances d’un système virtualisé. Dans cette étude, différentes configurations ont été expérimentées, d’un système sans OS à une architecture complète avec un hyperviseur et un OS s’exécutant dans une machine virtuelle. Plusieurs tests (processeur, mémoire et réseaux) ont été mesurés et collectés sur différents hyperviseurs.La seconde contribution met l’accent sur l’amélioration d’une architecture de sécurité existante. Un mécanisme de comparaison basé sur l’analyse des traces d’exécution est utilisé pour détecter les anomalies entre instances d’application exécutées sur diverse machines virtuelles. Nous proposons de renforcer le mécanisme de comparaison à l’exécution par l’utilisation d’un modèle d’exécution issu d’une analyse statique du bytecode Java.Afin de valider notre approche, nous avons développé un prototype basé sur un cas d’étude identifié avec Airbus qui porte sur l’utilisation d’un ordinateur portable dédié à la maintenance

  • Titre traduit

    Secure architecture for information systems of future aircraft


  • Résumé

    Traditionally, in avionics, on-board aircraft software used to be totally separated from open-world software in order to avoid any interaction that could corrupt critical on-board systems. However, new aircraft generations require more interaction with off-board systems to provide extended services, which makes these information flows potentially dangerous.In a previous work, we have proposed the use of virtualization to ensure dependability of critical applications despite bidirectional communication between critical on-board systems and untrusted off-board systems. In this thesis, we propose two contributions.The first contribution concerns the establishment of a benchmark of hypervisors. We have developed a test bed to assess the performance impact induced by the use of virtualization. In this work, various configurations have been experimented ranging from a basic machine without an OS up to the complete architecture featuring a hypervisor and an OS running in a virtual machine. Several tests (computation, memory, and network) are carried out, and timing measures are collected on different hypervisors.The second contribution focuses on the improvement of an existing security architecture. A comparison mechanism based on the analysis of execution traces is used to detect discrepancies between replicas supported by diverse virtual machines. We proposeto strengthen the comparison mechanism at runtime by the use of an execution model, derived from a static analysis of the java bytecode


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par INSA à Toulouse

Architecture sécurisée pour les systèmes d'information des avions du futur.


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Institut national des sciences appliquées. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par INSA à Toulouse

Informations

  • Sous le titre : Architecture sécurisée pour les systèmes d'information des avions du futur.
  • Détails : 1 vol. (110 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 105-110
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.