Les risques du métier : emploi des séniors, santé et anticipations

par Hélène Blake

Thèse de doctorat en Analyse et politique économiques

Sous la direction de Yann Algan.

Soutenue en 2012

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Cette thèse étudie de manière empirique différentes facettes des comportements des seniors dans le cadre d'une individualisation des choix de retraite liée aux réformes des systèmes d'assurance vieillesse. Les deux premiers chapitres sont des analyses de l'impact du travail sur la santé où j'utilise les réformes du régime général de retraite français comme des chocs exogènes. La santé est évaluée sur deux critères : le bien-être (physique, mental, social) et la mortalité. Je montre les effets nocifs du travail sur la santé physique et qu'il augmente la mortalité. La nature et l'ampleur des effets sont toutefois très hétérogènes selon le sexe, le niveau d'éducation ou de revenu. Les personnes les moins éduquées subissent plus fortement les dommages physiques liés au travail et les femmes améliorent plus que les hommes leur sociabilité suite à leur départ en retraite. Le temps de travail durant la vie accroit la mortalité des hommes ayant les retraites les plus basses (moins de 954 euros mensuels), alors que les autres groupes de revenus sont plus affectés par l'âge de départ en retraite. Le troisième chapitre est une comparaison de la rigidité des taux d'emploi des seniors face aux réformes de retraite dans les pays de l'OCDE. Sans que l'on puisse réellement conclure à un lien causal, les réformes des retraites ayant pour objet une hausse de l'emploi des seniors sont beaucoup plus efficaces lorsque les relations de travail sont considérées harmonieuses. De plus, la rigidité de l'emploi s'accompagne d'une forte dispersion des opinions sur cette question au sein de la population. L'origine des hétérogénéités de comportement doit être analysée. Le quatrième chapitre se penche sur l'une d'entre elles : les différences d'expériences en termes de choc économique chez les seniors. Je montre que la croissance économique durant l'enfance rend les gens plus optimistes concernant le futur de l'économie américaine. Les fils de chômeurs sont plus pessimistes que le reste de la population concernant leur propre futur sur le marché du travail. Ce pessimisme ne se justifie pas car ils sont moins susceptibles de se faire renvoyer de leur emploi. De plus, ils font preuve d'une plus forte aversion au risque et l'incertitude puisqu'ils ont moins tendance à placer leur capital sur les marchés financiers et ils ont plus tendance à encadrer leur héritage à travers la rédaction d'un testament. Des allocations chômages suffisamment élevées permettent de réduire, voir d'annuler ce phénomène.

  • Titre traduit

    Senior employment, health and anticipations


  • Résumé

    This thesis is a compilation of empirical works on seniors' behaviors. It is set in the context of reforms of retirement pension systems in develop countries which leads to a growing individualization of retirement choices. The first two chapters focus on how work impacts health using reforms of the French main pension system as exogenous shocks. Two different criteria are used to measure health: subjective well-being and mortality. It appears that work has a negative impact on physical health and increases morbidity for almost everybody. However the size and nature of effects are heterogeneous according to gender, education or income. I find that lower educated people are more impacted physically by work and that pension improves social life, especially women's. Men getting the lowest pensions (less than 954 euros a month) are more affected by the length of working life than by their retirement age, contrarily to other income groups. The third chapter is an analysis of the rigidity of seniors' employment rates in OECD countries facing a reform of their pension systems. Results show that seniors' employment reacts much more to work incentives in a context of good and homogeneous labor relations. The sources of heterogeneity of behaviors thus need to be studied. The fourth chapter analyzes one of them which is the differences in the experience of economic shocks for seniors. I find that for given individual situations with respect to income, employment and marital situation, people who grew up in a context of growth are more optimist concerning the American economy's future and children of unemployment men are more pessimistic concerning their own future on the labor market, which is not justified by facts (they have a lower propensity to be fired). Unemployment benefits are found to have a strong influence that mitigates or even cancels out this effects.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (215 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.201-209.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2012-74

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Droit, science politique,économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFT 12/EHES/0074
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.