Une histoire socioculturelle des sociabilités corporelles et sportives des immigrés africains subsahariens en région bordelaise (1960-2010)

par Jean-Marie Mbolo

Thèse de doctorat en Sociétés, Politique, Santé publique. Sciences et techniques des activités physiques et sportives

Sous la direction de Serge Fauché.

Le président du jury était Olivier Bessy.

Le jury était composé de Fabien Sabatier.

Les rapporteurs étaient Jean-Pierre Augustin, Jean-paul Callede.


  • Résumé

    Alors que la question du « vivre ensemble » demeure dans le débat public de la société française, cette thèse retrace la formation en région bordelaise des sociabilités corporelles et sportives des immigrés africains subsahariens en période post-coloniale. Ces dernières connaissent une dynamique effective au fil du temps. Si la décennie des années 1960 reste relativement atone en la matière, dès les années 1970, se constituent plusieurs types de sociabilités fondées sur une pluralité de frontières ethno-nationales, nationales, ethniques et générationnelles. Les différents projets migratoires relatifs aux diverses vagues et types d’immigrations, associés à l’influence des liens transnationaux entre les pays d’émigration et la France expliquent prioritairement cette configuration historique. Ce résultat de recherche vient enrichir l’historiographie française de l’objet étudié. Il montre que des logiques communautaires impriment leurs marques aux pratiques corporelles et sportives à l’exception de la descendance qui tend à s’en extraire et atteste que la relation « sport et immigration » n’est en rien linéaire, mais soumise à la complexité des flux migratoires contemporains et à l’implantation durable des populations en présence.

  • Titre traduit

    A sociocultural history of sports and associative gatherings of sub-saharan African immigrants in the Bordeaux region (1960-2010)


  • Résumé

    While the question of "living together" is still a central issue in French society, this thesis recounts the creation in the Bordeaux region of social and professional sporting activities among sub-Saharan African immigrants in the post-colonial period. The dynamic of this activity has changed over time. While the 1960s were a relatively quiet period in this respect, several types of sociability based on many ethno-national, national, ethnic and generational interfaces have come to exist since the 1970s. The various projects for immigration associated with several types of immigration waves, together with the influence of transnational links between countries from which the immigrants came and France, primarily explain this historical trend. This research project adds to the French historiography of the subject under study. It shows that the logic of the community has a strong impact on sports and physical practices, with the exception of the descendants of the immigrants who tend to shun this tendency. The findings show that that the relationship between sport andimmigration is by no means linear but is subject to the complexity of contemporary migration flows and to the sustainable settlement of the populations involved.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (371 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 326-336. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et techniques des activités physiques et sportives-STAPS.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : THE 576
  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.