Explaining social inequalities in mortality : evidence from the British Whitehall II and the French GAZEL studies

par Silvia Stringhini

Thèse de doctorat en Epidémiologie

Sous la direction de Archana Singh-Manoux.

Le président du jury était Johannes Siegrist.

Le jury était composé de Archana Singh-Manoux, Johannes Siegrist, Archana Singh-Manoux, Emmanuelle Cambois.

Les rapporteurs étaient Johannes Siegrist, Giuseppe Costa.


  • Résumé

    Les différences de morbidité et de mortalité entre les groupes socioéconomiques constituent un des résultatsle plus cohérent de la recherche épidémiologique. Cependant, les mécanismes qui sous-tendent cetteassociation demeurent encore mal compris. Les données de deux grandes cohortes européennes ont étéutilisées pour décrire l'ampleur des différences socioéconomiques de mortalité toutes causes et spécifique, etexaminer le rôle des comportements de santé et du soutien social dans ces inégalités. Les indicateurs de lasituation socioéconomique dans l’enfance se sont révélés liés à la mortalité à l'âge adulte, même si toutefoisles trois mesures examinées – position socioprofessionnelle du père, niveau d’études et taille – étaientdifféremment liées à la mortalité. Les indicateurs de la position socioéconomique à l'âge adulte, catégoriesocioprofessionnelle et revenu, étaient associés à la mortalité toutes causes et cardiovasculaire dans les deuxcohortes. Dans l'étude Whitehall II, les comportements de santé étaient socialement distribués etexpliquaient une grande partie des inégalités sociales de mortalité, en particulier lorsque les changementsdans ces comportements au cours du suivi étaient pris en compte. Les mêmes comportements expliquaienttrès peu les inégalités sociales de mortalité dans l'étude GAZEL, leur répartition sociale étant faible danscette cohorte. Parmi les mesures de soutien social considérées, le statut marital expliquait également unepartie du gradient socioéconomique de mortalité dans l'étude Whitehall II, mais pas dans GAZEL, tandis quele rôle de la participation sociale et du réseau social était négligeable dans les deux cohortes. Différentsmécanismes semblent jouer un rôle dans les inégalités sociales de santé dans ces deux pays européensvoisins. Cela implique que des recherches comparatives visant à comprendre les déterminants communs etspécifiques des différences sociales de santé sont nécessaires. D’autres recherches visant davantage lescauses fondamentales des inégalités sociales de santé sont également souhaitables.

  • Titre traduit

    Mécanismes des inégalités sociales de mortalité : analyse comparative des études Whitehall II et GAZEL


  • Résumé

    Differences in morbidity and mortality between socioeconomic groups constitute one of the most consistentfindings of epidemiologic research. However, research on social inequalities in health has yet to provide acomprehensive understanding of the mechanisms underlying this association. Data from two large Europeancohorts were used to examine socioeconomic differences in all-cause and cause-specific mortality in twopopulations in early old age, as well as the role played by health behaviours and social support in shapingthose inequalities. Indicators of socioeconomic circumstances in early life were found to be related tomortality in adulthood, even though the association of the three measures examined, father’s occupationalposition, education and height, with mortality did not have the same shape and depended on the cause ofmortality being examined. Indicators of socioeconomic position in adulthood, occupational position andincome, were strongly associated with all-cause and cardiovascular mortality in both cohorts. In theWhitehall II study, health behaviours - smoking, alcohol consumption, diet and physical activity - werestrongly socially patterned, and were found to contribute to a large part of social inequalities in mortality,particularly when changes in these behaviours over time were taken into account. The same behaviourscontributed little to explaining social inequalities in mortality in the GAZEL cohort, as their socialpatterning was weak in this cohort. Of the measures of social support examined, marital status alsoaccounted for part of the socioeconomic gradient in mortality in the Whitehall II cohort but not in GAZEL,while the role of social participation and network size was negligible in both cohorts. Different mechanismsmay be driving social inequalities in health in two neighbouring European countries. This finding calls forfurther comparative research to understand the common and unique determinants of social differences inhealth within and between countries, and for additional research addressing the fundamental causes of socialinequalities in health.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.