L'internationalisation de la science politique : une comparaison franco-btitannique : (1945-2010)

par Thibaud Boncourt

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Pierre Sadran.

Le président du jury était Yves Déloye.

Le jury était composé de Alistair Cole, Gisèle Sapiro.

Les rapporteurs étaient Loïc Blondiaux, Sophie Duchesne.


  • Résumé

    La thèse a pour objectif de contribuer à l’étude des processus d’internationalisationscientifique à travers l’étude du cas spécifique de la science politique sur la période1945-2010. Elle s’appuie, pour ce faire, sur une comparaison franco-britannique et surun cadre théorique inspiré de travaux de sociologie des sciences et de sociologiepolitique. Articulé autour de la notion de champ, ce cadre constitue la base d’uneanalyse en trois temps. Le premier consiste en une sociohistoire comparée de deuxorganisations transnationales de science politique – l’Association Internationale deScience Politique (AISP) et le European Consortium for Political Research (ECPR). Ledeuxième repose sur une analyse comparée de trois instances de consécration éditoriales– la Revue Française de Science Politique, Political Studies et le European Journal ofPolitical Research. Le troisième est une analyse comparée des carrières internationalesde politistes français et britanniques, sur la base de récits de vie. Les apports de ces troisterrains amènent à conclure, d’une part, à l’émergence progressive d’un champinternational partiellement autonome des espaces nationaux mais dont les règles du jeusont en partie liées aux rapports de force en vigueur dans le champ américain. Ilspermettent aussi, d’autre part, de mettre en évidence une structuration du processusd’internationalisation des champs nationaux par les phénomènes de décentralisation,d’autonomisation et de spécialisation qui modifient, au fil du temps, leur physionomie.

  • Titre traduit

    The internationalisation of political science : a comparison between France and Britain : (1945-2010)


  • Résumé

    This work aims at contributing to the study of scientific internationalisation processesthrough a study of the specific case of political science from 1945 to 2010. This is doneon the basis of a comparison between France and Britain and a theoretical frameworkrevolving mainly around the concept of field and drawn from the sociology of scienceand political sociology. The demonstration is divided into three main parts. The first oneis a comparative historical sociology of two transnational political science organisations– the International Political Science Association (IPSA) and the European Consortiumfor Political Research (ECPR). The second is based on a comparative study of threepolitical science journals – the Revue Française de Science Politique, Political Studiesand the European Journal of Political Research. The third lies on a comparativeanalysis of British and French political scientists’ international careers, using materialdrawn from life-history interviews. The combined analysis of these three different typesof data leads us to conclude that an international field of political science hasprogressively emerged and that this field, while partially autonomous from nationaldevelopments, has its structures and rules partly linked to those of the American field. Asecond conclusion is the strong impact of decentralisation, autonomisation andspecialisation processes on the conditions and forms of the internationalisation ofnational fields.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (451 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 397-436.

Où se trouve cette thèse ?

  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : BTT 494009-1873
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.