L'art in vitro, une critique incertaine de la production biotechnologique

par Catherine Voison

Thèse de doctorat en Arts et sciences de l'art. Esthétique

Sous la direction de Pierre-Damien Huyghe.

Soutenue en 2009

à Paris 1 .


  • Résumé

    Les productions « artistiques» qui intègrent des manipulations effectuées en laboratoire sur le vivant, mettent en question la dimension esthétique des pratiques biotechnologiques et la portée critique de leur présence hors du champ de la science. Tels des ready-made biologiques se jouant de toute expérience sensible liée à la puissance première de parution de la vie, les artefacts issus des laboratoires apparaissent comme une mise en tension de l'exploitation de leur mode d'existence technique. La différence entre I'objet d'« art» et I'objet de laboratoire s'inscrit au titre d'une nécessaire transcendance de la logique de reprogrammation des mécanismes biologiques et se traduit par une mythification des biofacts et un culte singulier des biotechnologies. Ce «jeu» sacré qui s'instaure entre le vivant et la technique ne suffit pas pour autant à faire « oeuvre» dans la mesure ou ce qui prend forme et fait sens est préalablement conditionné par un savoir-faire et des modes opératoires rigoureusement contrôlés. En revanche, sensibles aux mécanismes naturels d'auto-organisation du vivant et engages a préserver l'autonomie des formes qui en résultent, certains artistes proposent une mise en scène pathétique des ready-made biologiques. Les fragments de vie en germe, fabriques « sur mesure » pour répondre à I'utopie d'une vie meilleure au détriment d'une unité organique première et harmonieuse, stigmatisent la perte identitaire de I'individu et la reproductibilité technique des formes vivantes. La fragilité des altérités biologiques isolées de leur milieu originel, en proie à de savantes manipulations, pourrait permettre de donner des repères aptes a construire l'éthique des biotechnologies sur un plan pratique. Par sa conduite transgressive des nouvelles pratiques d'une science qui concurrence le potentiel génésique du vivant, I'art biotechnologique donne vie à des objets renaturés qui sont autant d'incarnations du pire et/ou du meilleur des mondes.

  • Titre traduit

    In vitro art , an uncertain criticism of biotechnological production


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (292 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 277-292

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 09 : 41

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire Lettres et Sciences humaines (Montpellier).
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 11598
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/4201
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.