« Nous, marins, citoyens brésiliens et républicains » : identités, modernités et mémoire de la révolte des matelos de 1910

par Silvia Capanema Perreira de Almeida

Thèse de doctorat en Histoire et civilisations

Sous la direction de Juan Carlos Garavaglia.

Soutenue en 2009

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    En novembre 1910, plus de 2000 marins brésiliens prirent le contrôle des principaux bâtiments de guerre de la République et braquèrent leurs canons sur la capitale Rio de Janeiro afin d'obtenir l'abolition des châtiments corporels dans la Marine. Victorieux dans un premier temps, les marins furent trahis et massacrés plus tard, suscitant l'émotion de l'opinion publique. Devenue depuis un lieu de mémoire, la Revolta da Chibata (Révolte du Fouet) contribua à créer un nouvel héros national: « l’amiral noir » João Cândido. Une étude plus approfondie des marins et de leurs conditions de vie permet de nouvelles lectures. Ces jeunes hommes, pour la plupart originaires du nord-est du Brésil, formés à l'école des apprentis marins, souvent noirs ou métis, mais aussi blancs, voyageaient dans de nombreux pays étrangers où ils pouvaient échanger leurs expériences avec d'autres matelots. À bord cependant, ils demeuraient soumis à une discipline rigoureuse et confrontés à la persistance de préjugés hérités du régime esclavagiste, dans le contexte de la modernisation de la Marine de guerre. Les marins aspiraient pourtant à devenir des acteurs à part entière de ce processus et revendiquaient la liberté, condition première de la citoyenneté. Ils organisèrent une des plus importantes révoltes de la période, un soulèvement aux implications politiques multiples marquant le passage de revendications sur l'usage du corps physique du marin à l'émergence d'une conscience commune : celle du Corps des Marins Nationaux. La question posée est celle de l'identité des marins, de la modernisation de l'Armada aux temps de la Première République et de la place de l'événement dans la mémoire nationale.

  • Titre traduit

    "We are sailors and citizens of the republic of Brazil" : identities, modernization and the record of the past in the Mutiny of 1910


  • Résumé

    In November 1910 about two thousand Brazilian sailors seized the principal warships of the Republic and aimed their guns at the city of Rio de Janeiro. Their greatest claim made a profound impact at the time: the abolition of corporal punishment. The movement was victorious a1 first but the sillors were later betrayed and many of them massacred. This event, known as 'The Revolt of the Whip', became a landmark in Brazilian history and helped popularize the figure of a new national hero, the 'Black Admiral, Joào Cândido. More detailed study of these seamen and their living conditions gives us new insight into the causes of the mutiny and the nature of the sailors. These young men, usually from the northeast of Brazil, most of them of African or mixed ancestry but some whites as well, were trained as naval apprentices. The mutiny was the result of years of organization by several different leaders. The Brazilian Navy was attempting to modernize its material and its manpower, but one of the greatest problems faced by the seamen was prejudice. The mutineers were expressing their des1re for 'freedom; the primary condition for full citizenship, and they intended to play an active role by organizing one of the greatest rebellions in the Navy history. This was a mutiny with important political implications that marked the passage from the demand for basic rights regarding the treatment of an individual to the collective rights of the seamen to pool their concerns and to be recognized as the NationaI Marine Corps. This thesis discusses the Identities of the sailors, the modernization process of the Armada in the Fast Republic and the place of the event in the national memory.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (578 p.)
  • Annexes : Réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2009-121

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire Lettres et Sciences humaines (Montpellier).
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.