Libéralisation financière, crises bancaires et croissance économique : cas des pays émergents

par Saoussen Ben Gamra

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Dominique Plihon.

Soutenue en 2007

à Paris 13 .


  • Résumé

    Le projet de cette thèse est de proposer une lecture économique des différentes facettes de phénomènes contemporains de libéralisation de la finance, d’instabilité financière, du retour des crises bancaires de grande envergure, du ralentissement et des fluctuations de la croissance économique. S’inscrivant dans ce nouvel ordre économique mondial, la problématique de la thèse consiste à appréhender les origines du dilemme actuel de la stabilité bancaire et de la croissance de long-terme face à la libéralisation financière dans les économies émergentes. D’un côté, l’ouverture a permis à ces pays des gains de productivité avec la diversification des moyens de financement de l’économie et la réduction des coûts d’intermédiation. De l’autre, elle a été à l’origine d’une menace d’instabilité du système bancaire et de volatilité macroéconomique. Ainsi, l’objet de cette thèse, basé sur les expériences d’ouverture financière des pays émergents, consiste à réexaminer la pertinence des politiques de libéralisation pour ces pays. L’analyse tente d’évaluer la contribution de la libéralisation financière aux crises bancaires et d’approximer ses effets sur la croissance de long-terme. Fondée sur l’hypothèse centrale qu’une libéralisation rapide, mal enchaînée et insuffisamment encadrée est préjudiciable du point de vue de la stabilité bancaire et de la croissance, la finalité est de définir la politique adéquate d’ouverture pour ces pays telle qu’elle leur permet d’en limiter les risques et en tirer le maximum de gains.

  • Titre traduit

    Financial liberalization, banking crises and economic growth : the case of emerging countries


  • Résumé

    The project of this thesis is to propose an economic reading of different aspects of contemporary phenomenon of liberalization of finance, financial instability, and return of large-scale banking crises, slowing down and fluctuations of economic growth. Inscribing in the new world economic order, the problematic of this thesis is to dread the origins of actual dilemma of banking stability and long-run growth face to financial liberalization in emerging economics. In one side, openness allows productivity gains with the diversification of financing means and the reduction of intermediary costs. In the other side, it's in the origin of instability threat of banking system and macroeconomic volatility. Thus, the object of this thesis, based on financial openness experience of emerging countries, is to examine the pertinence of liberalization politics for these countries. The analysis tempts to evaluate the contribution of financial liberalization to banking crises and to approximate his effects on long-run growth. Funding on the central hypothesis that fast, not enchaining, and insufficiently framed liberalization is detrimental on both banking stability and growth, the finality is to define the adequate politic of openness for this countries that their permitted to limit risks and maximize gains.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (491 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 436-471

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2007 045

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1631-2007-4
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.