Texte, paratexte et intertexte : le cas du roman policier italien des années 2000

par Claire Le Moigne

Thèse de doctorat en Langues et littératures romanes. Italien

Sous la direction de Silvia Contarini-Hak.

Soutenue en 2007

à Paris 10 .


  • Résumé

    L'affirmation croissante du roman policier sur la scène littéraire italienne pose la question du renouvellement et de l'identité d'une production hétérogène. Dans les années 2000, le phénomène de contamination des genres et l'influence du progrès technique ou scientifique cohabitent avec quelques ingrédients traditionnels comme le crime, l'enquête. La tension entre nécessité d'innover et exigence de lisibilité détermine l'horizon d'attente du destinataire de l'oeuvre. Les expectatives de ce dernier s'intègrent aux divers éléments qui élargissent la communication autour des récits et forment le paratexte. Ces données situées à la périphérie des textes facilitent l'appréhension d'une évolution générique car elles rapprochent processus créatifs, données descriptives et discours critiques. Elles permettent également une confrontation entre fiction et monde de référence du lecteur. La mise en perspective d'un tel processus implique en outre l'intensification des pratiques intertextuelles. Ainsi, les citations et allusions abondent dans un univers romanesque caractérisé par sa dimension autoréflexive. Il s'agit d'accroître les potentialités combinatoires de l'oeuvre indépendamment de la résolution d'une affaire criminelle à travers l'enchâssement des textes et la mise en abyme de l'écriture. La recherche causale qui incombe aux héros des récits de Marcello Fois, Carlo Lucarelli, Loriano Macchiavelli, Andrea Camilleri, Massimo Carlotto ou encore Giorgio Todde, contribue à resituer la personnalité de l'auteur au coeur d'un réseau de connaissances factuelles et littéraires à l'image d'un référent polymorphe.

  • Titre traduit

    Text, paratext and intertext : the case of Italian detective fiction in the first decade of the twenty-first century


  • Résumé

    The growing popularity of detective fiction on the Italian literary scene brings up the question of the renewal and the identity of a very diverse production. In the first decade of the twenty-first century, the phenomenon of genre contamination and the influence of technological or scientific progress co-exist with traditional elements such as the crime and the investigation. The tension between the need to innovate and the demand for readability determine the horizon of expectation of the reader. The reader's uncertainties are integrated with the different elements Chat extend the communication around the narratives and that form the paratext. These elements situated on the periphery of the text make it easier to grasp the evolution of a genre as they bring together the creative processes, issues related to description, and critical discourses. Likewise, they make it possible to bring into relation fiction and the referential world of the reader. Putting such a process into perspective also entails the intensification of intertextual practices. Thus, citations and allusions abound in a fictional universe characterized by its self-reflexive dimension. It is a matter of increasing the combinatorial potential of the work, independently of the resolution of the criminal plot, by means of embedded texts and the mise en abyme of writing. The quest for a cause that is the responsibility of the heroes of the stories of Marcello Fois, Carlo Lucarelli, Loriano Macchiavelli, Andrea Camilleri, Massimo Carlotto or Giorgio Todde, helps to situate a new the personality of the author at the centre of a network of factual and literary knowledge that constitutes a polymorphic referent.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (347 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 317-342. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 07 PA10-119
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.