L'étude de la pensée alchimique de Ṭughrā'ī

par Reza Kouhkan

Thèse de doctorat en Sciences religieuses

Sous la direction de Pierre Lory.

Soutenue en 2008

à Paris, EPHE , en partenariat avec École pratique des hautes études. Section des sciences religieuses (Paris) (autre partenaire) .


  • Résumé

    Homme politique à la cour des Seldjoukides mais aussi poète, Husayn ibn ‘Ali ibn Muhammad ibn ‘Abd al-Samad (1061-1121), surnommé Tughra’i, est également l’auteur d’une œuvre alchimique monumentale. Interprète des anciens écrits herméneutiques (grecs, égyptiens, persans ainsi qu’indiens), on reconnaît également en lui un commentateur avisé du corpus alchimique en langue arabe. Jabir ibn Hayyan, précurseur illustre de l’alchimie musulmane, est l’auteur le plus mentionné par Tughra’i, auteur dont il glose par ailleurs abondemment le « k. Al-Rahma, le Livre de la miséricorde ». Confronté aux attaques d’Avicenne (m. 1037) contre l’alchimie, il rompit maintes lances avec ce dernier et se fit un devoir de défendre l’authenticité de l’Art. En prenant appui sur les manuscrits de Tughra’i, cette étude dresse la bibliographie critique de son œuvre ; on y découvrira également, outre l’édition et la traduction de la première partie de l’introduction des « Clés de la miséricorde et les secrets de la sagesse », une analyse de la pensée hermétique de l’auteur fondée sur l’intégralité de ses écrits. Des études particulières sont consacrées aux « Haqa’iq al-istishad » (Les Vérités des témoignages), à l’al-Irshad ila al-awlad » (L’orientation des enfants) ainsi qu’aux commentaires que Tughra’i a rédigés du « k. Al-Rahma » de Jabir. La traduction et l’analyse de certains récits hermétiques contenus dans les traités de Tughra’i, dont celui de « Salaman wa Absal », constituent l’un des temps forts de ce travail. D’essence spirituelle, l’alchimie tughra’ienne recourt largement à un langage énigmatique présentant plusieurs niveaux de compréhension. Dans cet ensemble imposant, cohabitent donc une multitude de sens, le réel, l’allégorique, et, bien évidemment, le symbolique.

  • Titre traduit

    The Study of Ṭughrā'ī's alchemical thought


  • Résumé

    The courtier bound to the saldjukides but also poet, Husayn ibn ‘Ali ibn Muhammad ibn ‘Abd al-Samad (1061-1121), known as Tughra’I, is also the author of a monumental achemical work. Interpret of the ancient alchemical writings (Greek, Egyptian, Persian and Indian), he was also the commentator of the alchemical corpus in Arab language. Jabir ibn Hayyan, famous precursor of Islamic alchemy, is the author the most mentioned by Tughra’I, author of whose he annotate abundantly “k. Al-Rahma, the Book of the mercy”. Confronted with criticisms of Avicenna (d. 1037) against alchemy, he has made his duty to defend the authenticity of the Art. By leaning on the manuscripts of Tughra’I, this study offers the critical bibliography of his work. It presents also the edition and the translation of the first part of the introduction of the “Keys of the mercy and the secrets of wisdom” as well as an analysis of the alchemical thought of the author based on the integrality of his writings. Particular studies are devoted to “Haqa’iq Al-istishhad” (Truths of the evidences) and to “al-Irshad ila al-awlad” (Orientation of the children) but also to the comments of Tughra’I on Jabir’s “k. Al-Rahma”. The translation and the analysis on some hermetic stories contained in the treatises of Tughra’I, among them that of Salaman wa Absal, constitute one important chapter of this work. Of spiritual nature, tughra’ian alchemy has recourse to a large extent to an enigmatic language on several levels. In this whole, meet a multitude of sense, the real, the allegorical one and obviously the symbolic.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (431 f.)
  • Annexes : Bibliogr. vol 2, f. 380-389. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Universitaire des Langues et Civilisations. Bibliothèque James Darmesteter.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : Th PM 6.10
  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : DOC 07.24 (1-2)

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.