Du monumentalisme à l'écologie : politique et esthétique de la nature en Californie, 1864-1916

par Yves Figueiredo

Thèse de doctorat en Langue et culture des sociétés anglophones

Sous la direction de François Brunet.

Soutenue en 2005

à Paris 7 .


  • Résumé

    En créant les premiers parcs nationaux au monde, les Etats-Unis semblent avoir mis en place une politique de la nature cohérente et révolutionnaire. Cependant, le parc national n'est pas vraiment un parc naturel, comme son nom le suggère. Il évoque avant tout l'idée de nation. L'invention du parc national est un phénomène à la fois politique et culturel puisqu'il s'agit d'abord de patrimoine. Si le parc national est une entité physique, un territoire, c'est aussi une construction mentale. Il participe du projet civilisateur d'un peuple et, de ce fait, son sens évolue avec le temps. Aussi si le parc revêt d'abord le langage de l'esthétique et se veut "paysage", plus tard il s'associe avec l'écologie et la prise en compte des écosystèmes. Le mouvement environnementaliste n'est pas écologique à ses débuts et sa progression, apparemment spectaculaire, a été le fruit de tâtonnements et de compromis fragiles plutôt que d'une politique d'ensemble. Au début du XXè siècle, la crise de Hetch Hetchy et la scission entre préservationnistes et conservationnistes vint souligner les faiblesses du mouvement.


  • Résumé

    When they created the world's first national parks, the United States seemed to have designed a coherent and revolutionary politics of nature. However national carks are not quite natural parks: as the name suggests, the central notion is that of nation. The creation of the first national parks is a phenomenon which is at once political and cultural since it deals first with heritage. Although national carks are physical entities, i. E. Territories, they are also mental constructs. They are part of the American civilization ideal and so their meaning evolved with time. Thus, if parks first used the language of aesthetics and were landscapes, later they became associated with ecology and the awareness of ecosystems. Environmentalism was not ecological at first and its progress, impressive as it might have seemed, was the result of experimentation and delicate compromises rather than of a global political project. At the turn of the twentieth century, the Hetch Hetchy crisis and the schism between preservation and conservation emphasized the weaknesses of the movement.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (864 f.)
  • Annexes : 850 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TL (2005) 006
  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TL (2005) 006

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 8398
  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : MF-1998
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.