L'ordre aux champs : histoire des gardes champêtres en France de la Révolution française à la Troisième République : pour une autre histoire de l'Etat

par Fabien Gaveau

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Jean-Marc Berlière.

Soutenue en 2005

à Dijon .


  • Résumé

    Les Constituants et les Thermidoriens ont défini la police rurale. Enracinée dans chaque commune, elle y dépend du garde champêtre, dépositaire d'une autorité publique. De 1789 à la fin du Second Empire, la défense de la propriété, des récoltes et de la loi repose sur cet employé, le premier d'une nouvelle hiérarchie attachée aux bureaux parisiens. Pourtant, jamais cette fonction ne parvient à devenir une profession à part entière. Le poste, mal rétribué, est difficile à remplir. Les gardes sont des villageois placés entre les notables et l'administration, les propriétaires et les sans-terres, les exploitants et les usagers des biens ruraux, la loi et les coutumes, la justice et la police. Les sources de conflits sont nombreuses. Pourtant, ces agents ont été les principaux acteurs de l'unification normatives des campagnes françaises. Enfin, leur étude rend visible les modalités d'apparition de l'Etat centralisé contemporain. Le but de ce travail est de démontrer ces points.

  • Titre traduit

    The order in the Fields : history of the gardes champêtres in France from the French Revolution to the Third Republic : for another history of the State


  • Résumé

    Constituants and Thermidorians defined the rural police. Implanted in each commune, it depends there on the rural policeman, agent of a public authority. From 1789 to the end of the Second Empire, the defence of the property, harvests and the law were based on this employee, who was the first of a new hierarchy attached to the Parisian offices. However, never this function manages to become a real profession. As this job is too badly paid, it's difficult to be practiced. Rural policemen are villagers placed between the notables and the administration, the landowners and the landless people, the farmers and the users of rural goods, the law and the customs, the justice and the police. The sources of conflicts are numerous. However, these employees were the principal actors of the unification normative of the French countries. Finally, the study of the rural policemen makes visible the methods of appearance of the contemporary centralized State. The aim of this work is to demonstrate all this.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (1123 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 664-795

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Droit-Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T311
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.