Howard Winchester Hawks (1896-1977) : la trace du retrait

par Jean-Michel Durafour

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Jacques Aumont.

Soutenue en 2004

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    L'esthétique du cinéaste hollywoodien Howard Winchester Hawks (1896-1977) est structurée par une vision du monde élaborée à partir de l'interaction immanente de deux paramètres apparemment paradoxaux : une méthode, la reprise; un instrument, le retrait. Conformément à l'essence de la répétition comme créatrice de différence, la reprise hawksienne (des thèmes, des syntagmes, des répliques) ne s'identifie pas à la réitération duplicative mais fonde une ontologie de l'effacement par un ajout qui retranche. Ce qui est n'est que parce qu'il est repris, c'est-à-dire réaffirmé dans son évanescence. Dès lors, le monde hawksien est traversé par un triple retrait, constitutif de l'humanité de l'homme qu'interroge l'artiste dans un geste critique à l'égard de l'idéologie américaine (notamment emersonienne) : hors de la nature, hors de la société, hors du moi-même. Le cinéma est ainsi, à cette occasion, réinterrogé à la lumière de sa capacité, par l'homme, à nous amener à la révélation de l'être.

  • Titre traduit

    Howard Winchester Hawks (1896-1977) : the track of the withdrawal


  • Résumé

    The aesthetics of the Hollywood film director Howard Winchester Hawks (1896-1977) is structured by a conceiving of the world based on the immanent interaction between two (apparently paradoxical) parameters : a method, the repetition; a tool, the withdrawal. According to the essence of the repetition, the generating of the difference, the Hawksian repetition will not be confused with the duplicating reiteration, but it founds an ontology of the fading by a deducting addition. "To be" is "to be repeated", that is to say re-asserted in its evanescing. Therefore, a threefold withdrawal, constituent of the humanity of human being questioned by the artist in a critical movement toward the American ideology (especially in the Emersonian tradition), crosses the Hawksian world : out of nature, out of society, out of myself. The cinema is then, on this occasion, re-examined by the light of its capacity, trough the intervention of the human vector, to lead us to the revelation of the being.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (701 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f.590-650. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2004-96

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 12336
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.