Capital social, école et entreprises sur le marché du travail : les dynamiques relationnelles des organisations éducatives dans l'accès à l'emploi

par Marc Lecoutre

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Alain Degenne.


  • Résumé

    Dans le champ de la sociologie économique, nous appliquons la perspective de l'encastrement social selon Granovetter (1985) à l'étude des processus concrets d'accès à l'emploi des jeunes en début de carrière professionnelle. Des travaux nord-américains récents affirment l'importance du capital social dans les mobilités professionnelles individuelles. Dans le domaine des formations professionnelles, les enseignants peuvent nouer les liens avec le personnel des entreprises, intervenant au plan pédagogique dans leur dispositif de formation ou accueillant des élèves en stage. L'objectif est de montrer que, dans ce cas, un capital social collectif apparaît à la jonction école-entreprise, facilitant le passage des élèves de l'école vers l'emploi. Trois types d'acteurs constituent le système d'action organisé appuyé sur le dispositif de formation et produisant le capital social : les élèves développent des liens porteurs d'embauche, les employeurs cherchent des candidats ; le responsable du dispositif de formation, adoptant une convention "professionnelle", ie congruente avec celle du milieu de travail visé, place ses élèves et occupe une niche sociale organisant la coopération entre les différents acteurs et préservant de la concurrence. Cette fonction, qualifiée d'articulateur formation-emploi, est analysée à trois niveaux individuel, structurel et organisationnel. Des données empiriques d'une enquête auprès d'employeurs, de l'enquête Emploi et d'enquête longitudianles du Céreq sont mobilisées. Une étude de terrain est réalisée dans le secteur culturel sur cinq formations de 3ème cycle en administration et gestion en France.

  • Titre traduit

    Social capital, school and firms in the labor market : relational dynamics of education organizations in accessing employers


  • Résumé

    This work is based on Granovetter's perspective of embeddedness on labor market. In the domain of vocational and professional training, teachers have the opportunity to develop -or not- ties with people working in companies. They can be for example managers, engineers, technicians. . . Teaching more or less often in their own specific training program or welcoming students on internships. In such cases, social relations developed by teachers and all the school's actors generate social capital usable by students. First, we can identify this form of social capital from a tri-levels point of view : individual, institutional and organizational. Second, its role is to articulate a part of the training system with work organizations, thereby facilitating school to job transition for students when they are looking for their first job. . .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (373 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 254-268 (236 réf.)

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales Descartes - CNRS (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Campus lettres et Sciences Humaines. Studothèque Athéna.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Laboratoire d’Economie et de Sociologie du Travail. Service de documentation.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 6640
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.