La notion d'"intervalle" dans le cinéma de Jean-Luc Godard

par Jeong-Ha Lee

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Jacques Aumont.

Soutenue en 2003

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Notre recherche porte sur l'idée du montage, "intervalle", dont la notion a été conçue par le cinéaste russe Dziga Vertov dans les années 1920 en vue de "révéler l'image des pensées de l'homme vivant. " L'intervalle s'affirme fondamentalement comme le "temps du montage", actualisé sur la surface même des images en les mettant en interaction continuelle pour créer une autre idée dans le "montage ininterrompu". Nous retrouvons la même procédure de la pensée en image, "intervalle", dans le cinéma de Jean-Luc Godard, notamment dans ses essais-films depuis les années 1970 jusqu'à Histoire(s) du cinéma. Notre hypothèse se résume en ceci : 1) L'idée godardienne "Et" ou "Entre" comme noeud invisible entre des choses hétérogènes est en effet la récapitulation de la notion d' "intervalle" vertovienne, définitivement déplacée, réinventée dans la réflexion du temps qui crée. 2) La "fiction" filmique godardienne ne signifierait aussi rien d'autre que l'actualisation de la force vitale entre les images, effectuée par ce "temps du montage", "Et" ou "intervalle". 3) Cette forme du montage est capable d'inventer l' "histoire" de cinéma, fondée sur notre faculté de "mémoire" qui se réalise aussi dans le "montage ininterrompu". Finalement, cette notion du montage, "intervalle", caractérise le mouvement inhérent à la pensée créative.

  • Titre traduit

    The notion of "interval" in Jean-Luc Godard's cinema


  • Résumé

    Our research deals with the idea of editing, "interval". Such a notion was conceived by the Russian director Sziga Vertov in the 20's in order to "reveal the image of the thoughts of the living human being". Fundamentally, the interval is establishing itself as the "time editing". It is updated on the mere surface of the images by being put in continuous interaction in order to create another ida in the "non interrupted editing". The same process of a thought in image, "interval", is to be found in the movies made by Jean-Luc Godard, in particular in his films-essays from the 70's until "History(ies) of the cinema". First, Godard's idea of "And" and "Between" seeign as an invisible link between heterogeneous things is indeed the recapitulation of Vertov' notion of an "interval" but its is translated, recreated in the reflection of a creative time. Secondly, the "fiction" in Jean-Luc Godard's cinema does not mean anything else vut the actualisation of the vital strength between the images, realised through this "time editing", "And" or "interval". And thirdly, this way of editing is also able to create the "history" of the cinema, based on our faculty of "memory" realised also in the "onon interrupted editing". Finaly, this notion of editing, "interval", characterises the inherent movement of any creative thinking.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (378 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 296-311. Index des films

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2003-14
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 13023
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.