Intérêts et limites de l'approche moléculaire pour aborder la biogéographie et la spéciation : quelques exemples chez les mammifères d'Afrique tropicale

par Sophie Querouil

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Annie Gautier-Hion.

Soutenue en 2001

à Rennes 1 .


  • Résumé

    Dans le but de tester les hypothèses évolutives formulées pour la faune tropicale, nous avons appliqué l'approche moléculaire (séquençage d'ADN mitochondrial) à quelques taxons de Mammifères africains. Nous avons d'abord tenté d'obtenir une phylogénie moléculaire de quelques Insectivores et Rongeurs, de façon à choisir nos modèles. Puis, nous avons recherché et comparé la distribution géographique de la diversité génétique pour cinq modèles. Les événements de divergence intra-spécifique remonteraient au Plio-Pléistocène. Les sce��narios phylogéographiques obtenus sont tous différents, ce qui peut refléter soit des distributions initiales différentes, soit une réponse différentielle aux mêmes événements. Nous avons aussi étudié les modalités temporelles et géographiques de la spéciation chez les Cercopithecini (Primates), et l'évolution de traits d'histoire de vie. Les résultats indiquent une prédominance de l'allopatrie et des événements de vicariance du Miocène et du Pliocène.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 310 p
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. : 454 réf.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Rennes 1. Service commun de la documentation. BU Beaulieu.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TA Rennes 2001/91
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.