Les estrogenes chez le cheval et la saison de reproduction

par Emmanuel Lemazurier

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de Gilles-Éric Séralini.

Soutenue en 2000

à Caen .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'endocrinologie de l'etalon presente de grandes particularites dont une synthese d'estrogenes exceptionnelle chez les mammiferes males. Ces estrogenes sont produits par aromatisation des androgenes grace au cytochrome p450 aromatase. Afin de mieux comprendre ces particularites, nous avons dans un premier temps quantifie l'expression du gene codant pour l'aromatase dans differents tissus equins. Ainsi cette expression est principalement localisee au niveau du testicule et de la region hypothalamique du cerveau, mettant en evidence le role essentiel de la balance androgenes-estrogenes autant au niveau de la reproduction que du comportement chez l'etalon. De plus, nous avons montre que l'expression du gene de l'aromatase est plus faible chez le poulain de 1 an que chez l'adulte au niveau testiculaire, suggerant un role de la balance androgenes-estrogenes dans le developpement testiculaire et l'etablissement de la spermatogenese chez le cheval. Nous avons egalement recherche les substrats et produits de l'aromatase au niveau de l'ejaculat equin (sperme et gel) au cours de la saison de reproduction (avril a juillet) et compare ces donnees avec leurs valeurs mesurees hors saison (mars et novembre-decembre). Ainsi, la saison de reproduction se caracterise par des pics de steroides sexuels en avril, et fin-mai debut juin, et des taux d'estrogenes superieurs a ceux des androgenes. A l'inverse, la saison de repos presente plutot un profil androgenique avec des taux d'androstenedione majoritaires. La fertilite des etalons suivis pendant la saison de reproduction s'est averee de bonne qualite. Au contraire, un etalon hypofertile a montre un profil androgenique pendant cette saison, suggerant un lien entre la fertilite et la balance estrogenes-androgenes chez l'etalon. L'estrogene majoritaire mesure au niveau de l'ejaculat de l'etalon etant l'estrone sulfate, il nous a paru interessant de chercher les activites enzymatiques permettant la desulfatation de l'estrone sulfate en estrone (sulfatase) et la transformation de l'estrone en estradiol (17 -hydroxysteroide deshydrogenase de type i) au niveau des tractus genitaux de l'etalon et de la jument. Ainsi, l'epididyme de l'etalon est capable de transformer l'estrone sulfate en estradiol, pouvant avoir un role au niveau de l'acquisition de la fertilite du spermatozoide. La production d'estradiol a partir de l'estrone sulfate de l'ejaculat a egalement ete demontree au niveau de l'uterus de la jument, ou l'estradiol est connu pour agir au niveau de la proliferation endometriale, de l'activite myometriale ou de la placentation. Enfin, la mesure des steroides sexuels dans le plasma de poulains pre-puberes a montre une difference d'aromatisation de l'androstenedione entre males et femelles ainsi qu'une correlation entre les taux d'estrogenes et des marqueurs de la maturation osseuse uniquement chez les poulains males ne presentant aucun trouble du squelette a l'age adulte.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 178 p.
  • Annexes : 355 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque Rosalind Franklin (Sciences-STAPS).
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.