Évolution tectono-sédimentaire et caractérisation des niveaux de décollement dans le bassin stéphanien de Graissessac (Sud du Massif Central, France)

par Hamza Belhannachi

Thèse de doctorat en ?

Sous la direction de Michel Guiraud.

Soutenue en 1999

à Nancy 1 , en partenariat avec Université Henri Poincaré Nancy 1. Faculté des sciences et techniques (autre partenaire) .


  • Résumé

    Le bassin stephanien de Graissessac localise sur la bordure sud du massif central français fait partie d'un ensemble de bassins intra-montagneux extensifs d'âge carbonifère. Il se situe immédiatement au nord de la faille de détachement de l'Espinouse d'orientation n100\e, et montre une géométrie caractérisée par un dispositif en demi-graben, structure par un synclinal dissymétrique en discordance progressive. Le bassin stephanien de Graissessac est caractérise par un remplissage compose de dépôts fluviatiles et de couches productives de charbon a l'est, qui passent latéralement a des cônes alluviaux a l'ouest. L'analyse tectono-sédimentaire met en évidence le contrôle étroit exerce par la faille normale bordière de l'Espinouse qui structure le bassin en demi-graben. Celle-ci a permis de mettre en évidence deux types de structuration. A l'échelle du bassin, l'ensemble de la déformation synsedimentaire est caractérisée par un système de failles normales syn- a post-lithification qui définit un régime de déformation coaxiale lie a un étirement horizontal n40\e. A l'est du bassin, cette structuration extensive coexiste avec des structures plicatives déversées vers le sud. Ces structures sont caractérisées par un régime de déformation non-coaxiale, liée à une tectonique de décollement d'origine gravitaire localisée au niveau des principales couches de charbons. Cette structuration est étroitement liée à la géométrie en demi-graben du bassin et au basculement de la série stephanienne vers le sud. L'intégration de l'ensemble des données structurales et microtectoniques montre que la structuration syn-sédimentaire extensive du bassin stephanien de Graissessac est associée au cours du temps a une rotation progressive antihoraire de la direction d'extension principale successivement n40\e a n160\e. A l'échelle régionale, l'ensemble des données permet de caractériser un régime tectonique de type extensif et d'intégrer le bassin stephanien de Graissessac dans le cadre de l'extension tardi-orogénique de la chaine varisque a l'échelle du massif central.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. 260 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 203 réf.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine (Villers-lès-Nancy, Meurthe-et-Moselle). Direction de la Documentation et de l'Edition - BU Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : SC N1999 171

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Géosciences et environnement.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 99 NAN1 0171
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.