Mise au point d'une procédure de caractérisation de l'incinérabilité des déchets solides

par Jean-Charles Caudron

Thèse de doctorat en Génie des procédés industriels

Sous la direction de Gérard Antonini.

Soutenue en 1999

à Compiègne .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La caractérisation de la combustibilité des déchets solides nécessite la détermination de nombreuses propriétés physico-chimiques (taux de cendres, d'humidité, de matières volatiles). Ces données peuvent être obtenues à l'aide de tests normés relatifs aux combustibles solides. Cependant, ces derniers mettent en oeuvre de faibles quantités de produits (de l'ordre du gramme) d’une granulométrie micronique. Ainsi, ces tests se révèlent difficilement applicables aux déchets solides et leurs mélanges (DIB) en raison de leur grande hétérogénéité en terme de taille, forme ou densité. Un test représentatif de l'incinérabilité des déchets devra prendre en compte des échantillons d'une granulométrie centimétrique et une quantité de l'ordre du kilogramme. De plus, le test devra s'effectuer en continu sous atmosphère contrôlée, avec une température et un temps de séjour ajustables. Une procédure basée sur un pilote de traitement thermique à lit transcodé vibra-fluidisé a été mise en place. La température de traitement est ajustable entre 400 et 10000C. L'écoulement du solide divisé est de type piston. Le temps de séjour peut varier de quelques secondes à plusieurs minutes. Il est indépendant de la nature du solide, taille, forme ou densité. L'atmosphère de traitement est ajustable au choix en condition sur ou sous-stoechiométrique. Un certain nombre de critères ont alors établis : • le taux de réduction de la fraction combustible (conditions oxydantes). Le taux de matières volatiles (conditions pyrolytiques) • la manœuvrabilité à haute température (changement de phase) l'agglutination ou la friabilité des cendres (test de Roga) • la charge polluante libérée Ces tests ont été validés sur des combustibles solides (charbon, bois), puis appliqués sur différents déchets industriels (DIB, farines animales). Cette procédure devrait permettre une classification de l'incinérabilité des déchets et prévoir ainsi les conditions optimales de traitement thermique en terme de température, de temps de séjour et d'atmosphère. Cette procédure sera dénommée test PROCEID : PROCédure d'Evaluation de l' incinérabilité des Déchets.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 200 p.
  • Annexes : 74 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Technologie de Compiègne. Service Commun de la Documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1999 CAU 1216
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.