La juridicite de la lex mercatoria

par KARINE JACQUET SANO

Thèse de doctorat en Droit privé

Sous la direction de Roger Le Moal.

Soutenue en 1998

à Nantes .


  • Résumé

    L'observation de la pratique des contrats internationaux conduit a la conclusion suivante: les contrats internationaux peuvent etre rediges et reglementes par des regles autres que celles puisees directement dans un droit national. Ces regles sont d'origine contractuelle (conditions generales, contrats-types, clauses usuelles), conventionnelle (conventions internationales portant loi uniforme), et arbitrale (solutions degagees par les sentences arbitrales sans determination d'un droit national particulier). Une partie de la doctrine internationaliste s'est interrogee sur la valeur juridique de ces regles. Ainsi, les regles produites par les commercants pour les besoins de leur activite sont-elles des regles de droit? en se fondant sur l'existence d'un ordre juridique anational des commercants, cette doctrine a demontre qu'il s'agissait d'un tiers droit, denomme lex mercatoria. Face a de vives controverses doctrinales relatives a l'existence de cet ordre juridique, la question d'une definition fonctionnelle de la reglementation autonome des contrats s'est posee. Ainsi, le concept de lex mercatoria sert a designer un ensemble de regles coutumieres, et une methode de resolution des litiges. Mais en renoncant a la definir selon le recours a la notion d'ordre juridique anational, comment determiner sa juridicite? la juridicite de la lex mercatoria ne necessite aucune systematisation pour etre reelle. La lex mercatoria est du domaine du droit parce qu'elle prend ses sources dans des sources du droit, mais aussi parce qu'elle est reconnue par les ordres juridiques etatiques et interetatiques, qui lui attribuent progressivement la valeur d'une source du droit.

  • Titre traduit

    The legality of the lex mercatoria


  • Résumé

    The observation of the practice of international contracts leads the following conclusion: international contracts can be written and regulated by some rules other than the ones directly taken from a national law. These rules originate from contracts (general conditions, standard form contracts, usual clauses), from international conventions (conventions establishing uniform law), and from awards (solutions braught out of awards with no determination of a particular national law). A part of the internationalist doctrine wondered about the legal value of those rules. Thus, are the rules produced by merchants to help them in their activity some legal rules? basing oneself on the existence of an anational legal order of merchants, this doctrine demonstrated that it is a third law, called lex mercatoria (new merchant law). In front of lively doctrinal controversies concerning the existence of this legal order, the question of a functional definition of the autonomus regulation of contracts came up. So the function of the concept of lex mercatoria is to point at a set of customary rules, and at a method of resolution of disputes. But renouncing in defining it according to the appeal to the notion of anational legal order, how can its legality be determined? the legality of the lex mercatoria does not need anay systematization to be real. The lex mercatoria is part of the law because it originates from sources of law, but also because it is recongnized by the state-controlled or by the international legal orders, which gradually attributes it the values of a source of law.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (523 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 132 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. BU Droit.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1151-1998-4
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.