Communication et rationalités collectives dans les équipes de travail : analyse formelle des transmissions écrites et orales au sein de deux équipes de soins à l'hôpital

par Katia Kostulski

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Alain Trognon.

Soutenue en 1998

à Nancy 2 , en partenariat avec Groupe de recherche sur les communications (Nancy) (laboratoire) .


  • Résumé

    L’objectif de cette recherche est d'analyser formellement une transaction ou un jeu de langage professionnel dans sa dimension cognitive : la transmission dans les équipes de soins à l'hôpital. La transmission est une activité professionnelle des personnels soignants (infirmiers et aides-soignants) qui tend à pallier à la discontinuité du roulement des équipes successives sur la continuité du soin. La thèse que nous soutenons et que nous développons est donc qu'il est possible de rendre compte processuellement de la rationalité du collectif au travers de l'expression de ses membres dans une transaction donnée. La transmission est analysée à l'écrit et à l'oral. A l'écrit, elle intervient dans un dossier de soin. À l'oral, la transmission constitue un moment particulier du travail ou l'équipe qui va quitter son poste rencontre l'équipe qui va prendre son poste. Les transmissions écrites et orales de deux services sont analysées : d'une part celles d'un service de convalescence et soins palliatifs, et d'autre part celles d'un service de médecine générale. Nous analysons cette transmission en tant que transaction (ou jeu de langage) inscrite dans un cadre socioprofessionnel et organisationnel. Pour ce faire, nous nous situons dans le cadre épistémologique de l'ethnométhodologie et à la théorie de la « logique interlocutoire » ; que nous complétons sur sa dimension cognitive. Puis nous cherchons à identifier une méthodologie constituée par un système logique permettant d'interpréter cognitivement ces structures d'échange. Nous proposons que les raisonnements portes dans l'interaction soient analyses comme des déductions naturelles déroulant les interprétations cognitives des illocutions. Pour analyser les transmissions, nous faisons l'hypothèse puis nous montrons qu'une structure organisationnelle propre à chacun des services va influencer differentiellement tant les éléments que l'organisation des éléments dans les transmissions.

  • Titre traduit

    Communication and collective rationality in work teams : formal analysis of written and verbal transmissions in two nurses' teams at hospital


  • Résumé

    The purpose of this research is to formally analyze a professional transaction in its cognitive aspects: the transmission in nurses' teams at hospital. The transmission is a professional activity of care teams (nurses and assistants) that tends towards a continuity of work even if this work is broken by the turnover of successive work teams. The thesis that we defend is that it is possible to have access to the group's rationality by the analysis of the verbal (oral and written) expression of its members. The oral and written transmissions are clinically analyzed. The written transmissions appear in a case-history. The oral transmissions constitute a special moment of work, in which the team who leaves it works meets the team who arrives. The oral and written transmissions of two different departments of the hospital are analyzed: the transmissions of a department of palliative cares and the transmissions of a department of general medicine. We analyze those transmissions as transactions that are registered in a socio-professional and organizational setting. For the analysis, we place ourselves in the epistemological setting of the ethnomethodology and in the theorical setting of the interlocutory logic, and we complete this last on its cognitive dimension. Then we search for a logical system that enables us to interpret cognitively theses conversational or monological structures. We propose that the reasoning that is supported by verbal propositions can be analyzed as natural deductions that extend the cognitive interpretations of illocutions. To analyze these transmissions, we make the hypothesis, and we demonstrate that the organizational structure of a department (particularly the work's object) has an influence on the transmission's elements and the organization of these elements in the oral and written transmission.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (302 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 251-263

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation. Bibliothèque universitaire Lettres et sciences humaines.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : LN 98/30
  • Bibliothèque : Institut national d'étude du travail et d'orientation professionnelle. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 1998/KOS
  • Bibliothèque : Institut national d'étude du travail et d'orientation professionnelle. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 1998/KOS (+)

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1998NAN21030
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire Lettres et Sciences humaines (Montpellier).
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.