La science et la métaphore : introduction à l'idée d'une psychologie de la science

par Pascal Nouvel

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jean Gayon.

Soutenue en 1998

à Dijon .


  • Résumé

    La naissance de la science moderne (sciences expérimentales) peut approximativement être datée du début du XVIIème siècle. De nombreuses hypothèses historiques et philosophiques ont déjà été proposées pour rendre compte de cet évènement. Parmi les hypothèses courantes figurent celles qui mettent l'accent sur les mutations méthodologiques, conceptuelles, politiques ou sociologiques intervenues en Europe aux alentours de l'an 1600. La plupart d'entre elles sont fondées sur des données tirées du produit de l'activité scientifique ou d'une réflexion sur cette activité, mais non sur une pratique directe de la science. Celles qui s'appuient sur un examen de la pratique concrète des scientifiques quant à elles - sociologiques pour leur grande majorité -, ne considèrent pas le scientifique en tant qu'individu, mais plutôt en tant que membre d'un groupe ou même de la communauté scientifique dans son ensemble. Le travail présente tente d'ouvrir la question de l'origine culturelle des sciences modernes à la lumière de la pratique effective des scientifiques en partant de ce que sont les sciences expérimentales du point de vue du scientifique lui-même. Ce programme général rencontre dans les œuvres de Gaston Bachelard, Georges Canguilhem et Michel Foucault des éléments de discussion féconds. Il est montre que la mutation culturelle nécessaire à l'émergence et au développement des sciences expérimentales requiert une composante psychologique. En d'autres termes, la science n'a pas seulement besoin de concepts, de paradigmes, de méthodes, etc. , mais aussi - et peut-être surtout - d'une psychologie spécifique qui incline favorablement à une démarche expérimentale. Ainsi, une analyse détaillée de la forme de la psychologie scientifique contemporaine doit pouvoir fournir un point de départ approprié pour réouvrir la question de la naissance de la science moderne.

  • Titre traduit

    Science and metaphors, introduction to the idea of a psychology of science


  • Résumé

    The birth of modern sciences (experimental sciences) can approximately be dated to the begining of the XVIIth century. Many historical and philosophical hypothesis have already been proposed to account for it. Amongst current hypothesis, there are those which emphazise on methodological, conceptual, political or sociological changes appeared in Europe around 1600. Most of these conceptions are based on clues emerging from scientific activity (historical data) rather than on any actual practice pecular of an experimental science. The fraction of those studies that focus on actual practice of experimental science (mainly sociological approaches) does not consider the scientist himself as an individual, but rather groups of scientists or even the scientific communauty as a whole. The work presented try to open the question of the cultural origin of modern sciences in the light of effective practice, with the purpose to understand experimental sciences from the point of view of the scientist himself. This general program encounters in the works of Gaston Bachelard, Georges Canguilhem and Michel Foucault a fruitfull material for further investigations. According to these works, it is argued that the cultural switch needed for the emergence and development of experimental sciences involves a psychological component, such as feelings and emotions. In other terms, science does not need only concepts, paradigms, methods, etc. , but also - and perhaps above all - a specific kind of feeling which inclines favourably towards experimental investigation. Such a specific feeling, if it exists, must be present nowadays in the particular psychology of scientists, and should be identifiable as a nuance of the experimental feeling. Thus, a detailed analysis of the specific shape of experimental psychology in contemporary scientists can provide an appropriate basis to reopen the question of the historical birth of modern science.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (407 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie 322 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Droit-Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T114

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1998DIJOL015
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire Lettres et Sciences humaines (Montpellier).
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.