Le monde cheminot à Périgueux : XIXe-XXe siècles : l'histoire d'un groupe social face à la montée et au déclin de la société industrielle

par Jean-Serge Eloi

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de François Dubet.

Soutenue en 1998

à Bordeaux 2 .


  • Résumé

    La recherche associe l'histoire des cheminots de Périgueux à la formation et au déclin de la société industrielle. Elle se déploie dans trois directions : le travail (missions et organisation), les modes de vie (habitat, consommation, loisirs), l'action (syndicalisme et vie politique). Dans la société industrielle qui se caractérise par la domination de la grande industrie, l'entreprise est radicalement séparée de la famille, elle développe la division technique du travail et implique une forte concentration ouvrière sur le lieu de travail. Les ateliers du chemin de fer à Périgueux réunissent ces différentes caractéristiques : leur travail concerne la réparation des locomotives à vapeur et des voitures de la compagnie du Paris-Orléans puis de la SNCF après la nationalisation de 1938. Le mode de vie des cheminots périgourdins relève de la communauté, sur un territoire urbain bien délimité, sous les murs de l'atelier. Leur consommation et leurs loisirs sont aussi placés sous le signe de l'entreprise. Le syndicalisme cheminot renvoie à une participation conflictuelle, à une intégration par le conflit, caractéristique de l'action syndicale dans la société industrielle. Dans une société post-industrielle qui accumule des moyens de produire du travail grâce au progrès technique, la tâche des ouvriers consiste à manipuler des informations tout autant qu'à transformer la matière. La modernisation des processus productifs conduit à la baisse des effectifs mais aussi à définir les postes d'ouvriers par leur part de connaissances techniques. La communauté s'est défaite sous l'impulsion des modèles de consommation de masse : l'habitat s'est dispersé, le mode de consommation spécifique n'existe plus, les loisirs s'organisent sur une base de moins en moins corporative. Aujourd'hui, le syndicalisme ne fait plus référence à une action de classe. Centrées sur la défense du statut, les luttes syndicales paraissent parfois relever du seul corporatisme.

  • Titre traduit

    The world of rails workers in Périgueux in the 19th and 20th centuries. History of a social group faced with the rise and fall of industrial society


  • Résumé

    Research links the history of rails workers in Périgueux with both the birth and decline of industrial society. It will be developed under three main headings : work (task and organisation), ways of life (housing, consumerism, leisure activities), activism (trade- unionism and political life). In industrial society, characterized by the domination of big industry, work life is radically separated from homelife ; the technical division of work is developed and a high concentration of workers in the workplace is implied. These different characteristics can be seen in railway workshops in Périgueux where work involved repairing steam-engines and carriages belonging to the Paris-Orléans Cie and later to the SNCF after it became nationalized in 1938. The way of life of Périgueux rails workers reveals a community spirit as they lived within a well-defined urban territory surrounding the workshop. Consumer habits and leisure activities are also domain of the company. Trade unionism reveals conflicting participation and integration through conflict, a characteristic of trade-union activism in industrial society. In post-industrial society which accumulates means of work production thanks to technical progress, the workers' task consists in using information rather than manual work. The modernization of production processes had led to the fall of worker numbers, it has also led to the definition of workers' positions according to their technical knowledge. The community broke up under the impulse of mass consumerism : housing became dispersed, the specific style of consuming no longer exists, there are fewer and fewer company-organised leisure activities. Today, trade-unionism no longer evokes class activism. The union struggles which used to be used to be based on defending a statute now seem to concern solely the corporation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (435 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 401-411

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences de l'homme.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : VTS 1998/1

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1998BOR21006
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire Lettres et Sciences humaines (Montpellier).
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.