Ethique négro-africaine et technoscience moderne : défi pour des nouvelles orientations dans l'Afrique contemporaine

par Blaise On'Okundji Okavu Ekanga

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jean-Claude Beaune.

Soutenue en 1997

à Lyon 3 .


  • Résumé

    Enracinee dans la "metaphysique vive", la dimension holistique de l'univers negro-africain, faite de synergie et d'intelligence, de convergence et de membralite c'est-a-dire d'interaction reciproque se trouve fortement secouee dans une afrique qui choisit, de plus en plus, la science et les techniques occidentales comme moyen pour sortir des impasses du sous-developpement. Cette science et ces techniques, neanmoins ne tombent pas du ciel. Elles ont une histoire, une tradition et une culture. Mais elles drainent aussi leurs "mythes", leurs "croyances" et leurs "cecites". Tant il est vrai que l'adoption, l'adaptation ou le transfert en afrique de ce que nous appellerons techno-science ne vont pas sans soulever des nouveaux defis. L7avenir de l'homme sera pas technoscientifique. Le developpement de l'afrique, moins une question de competence et de moyens materiels que d'ethique. L'afrique doit s'inventer, se creer de nouveaux paradigmes de sens, et des significations nouvelles par le jeu de l'articulation des rationalites et par la dynamique des contraires promise au depassement et a la pluri-dimensionalite. Le projet fondamental aura ete de repondre a cette interrogation : "quelle science pour quelle afrique"? une question qui culmine dans cette autre : "quelle ethique dans une afrique en quete d'un authentique developpement"?

  • Titre traduit

    Negro africain ethics and modern techno science a challenge for new trends in contemporary africa


  • Résumé

    Deep-rooted in "live metaphysics", the holiotic dimension of the negro-african universe, made of synergy and intelligence, convergence and membrality - that is to say of reciprocal interaction happens to be strongly shaken in an africa that more and more chooses occidental science and technics as a means to get out of the deadloks of underdevelopment. Nevertheless these science and technics are not "falling from the sky". They bear a history, tradition and culture. But they also drain their myths, beliefs and blindness. So true is it that adopting, adapting or transferring to africa what we will call techno-science do not go without raising new challenges. The future of man will not be technoscientific. The development of africa will be less a matter of competence and material means than that of ethics. Africa must invent and create for itself new paradigms of significance and new meanings out of the action of articulating rationalities and through the dynamics of contaries promised to improvement and to pluridimensionality. The fundamental project will have been to answer this question : "wich science for which africa"? a question culminating in this other one : "which ethics in an africa in quest of an authentic development"?

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol., (720 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 683-711

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Jean Moulin. Bibliothèques universitaires.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.