L'apprentissage initial de la lecture : de la didactique à la psychologie cognitive (étude longitudinale)

par Roland Goigoux

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Gérard Vergnaud.

Soutenue en 1993

à Paris 5 .


  • Résumé

    76 enfants ont été étudies durant 30 mois (entre 5 et 8 ans), dans une perspective développementale, au sein de classes dont les caractéristiques didactiques ont été contrôlées. Les principaux résultats, mis en relation avec les variables didactiques, concernent le rôle du contexte dans l'identification des mots. Ils indiquent la fonction constructive des traitements contextuels dans la phase initiale de l'apprentissage, en interaction avec les traitements de bas niveaux (reconnaissance graphique et décodage). Ils attestent de l'extrême variété des procédures utilisées par un même sujet en fonction des caractéristiques de la situation de lecture et des unités lexicales manipulées. Ils distinguent progrès en lecture et progrès en écriture et ils vont dans le sens d'un développement simultané et complémentaire des voies graphosemantiques et grapho-phonologiques. Ils conduisent également à nuancer les principaux résultats des études psychogénétiques sur la construction d'un schème de correspondance entre langue écrite et langue orale, essentiellement en raison du poids des variables didactiques. Enfin, malgré d'intéressantes perspectives ouvertes sur la constitution précoce d'un répertoire lexical, l'absence d'enseignement du système de règles de correspondance grapho-phonologique apparait comme un des facteurs pouvant accroitre les difficultés initiales des apprentis lecteurs.

  • Titre traduit

    Learning how to read in its initial phase : from didactics to cognitive psychology : a longitudinal study


  • Résumé

    76 children were studied for 30 months (between the ages of 5 and 8) in a developmental prospect, among classes whose didactic characteristics were controlled. The main results, related to didactic variables, concern the role played by the context in word identification. They point out the constructive function of contextual "processing" in the initial phase of learning, interacting with low level "processing" (graphic recognition and decoding). They testify to the tremendous variety of the procedures applied by the same subject, according to the specific characteristics of the reading circumstances and the lexical units which he handles. They differentiate reading progress and writing progress, and they bear out the simultaneity and complementarity of the grapho-semantic and graphophonologic ways of learning. They also lead us to make reservations as the main results of the psychogenetic studies on the building up of a correspondence scheme between the written tongue and the spoken tongue, mostly because of the importance of the didactic variables. Lastly, in spite of interesting outlooks on the precocious establishing of a lexical repertory, the fact that the system of grapho-phonologic rules is not taught seems to be one of the factors which may increase the initial difficulties of readers in the making.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (496 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 488-496

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales Descartes - CNRS (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 1208
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 16763-<1 À 3>
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.