Le geste : sa virtualité négative : théorie psychanalytique

par Catherine Cyssau

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Pierre Fédida.

Soutenue en 1991

à Paris 7 .


  • Résumé

    La virtualité négative du geste interroge la fonction d'une mobilité dynamique et topique, et d'une mobilisation économique en termes de dépense, dans la situation analytique. Cette fonction engage la problématique d'une structure-croix, telle qu'elle soutient une expérience temporelle du corps et du sexuel différencie du circuit énergétique de l'érogène, où les notions d'altérite trans-subjective et de matériau travaille par la condensation sont prévalences. Ce point de vue porte à son articulation l'exigence d'une fonction de la mort. Il offre de reconsidérer distinctivement la question du deuil corrélé au travail du rêve, et celle de la régression dont l'écriture suppose la fonction du geste virtuel et éclaire la réévaluation que nous accordons à la notion de perception. La virtualite négative du geste porte la condition structurale de l'auto-référence du langage, avec lequel elle ne se confond pas. Elle engendre une reconceptualisation du cadre analytique négatif et interne à la situation analytique, où la mobilité des lieux et l'immobile d'un espace inassignable trouvent à s'articuler, conjointement à la condensation des figures de la parole et à l'intervalle perceptif de langage ouvert entre l'analyste et l'analysant.


  • Résumé

    The negative virtuality of gesture questions the function of a dynamic and topographical mobility and of an economic mobilization in terms of wastage in the analytical situation. That function involves the question of a cross-structure as it supports a time experience of the body and sexuality as distinguished from the erogenic energetic circuit where the notions of trans-subjective alterity and of the material worked by condensation prevail. This viewpoint requires for its expression a death function. It is work reconsidering apart the question of mourning correlated with dream work and that of regression in which the writing assumes the virtual gesture function and clarifies the new appraisement which we accord to the idea of perception. The negative virtuality of gesture bears the structural condition of auto-reference to language with which it should not be confused. It generates a rethink of the negative analytical framework within the analytical situation where the mobility of sites and the immobility of unfixed space can be expressed in conjonction with a condensation of shapes of words as well as with the perceptive interval of open language between the analyst and the patient.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (840 f.)

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Maison des sciences de l'homme et de la société. Centre de documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 92-1042
  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TL (1991) 085
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 15644-<1,2>

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1991PA070085
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.PA7.LETT.1991
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.