Le parler Ngbaka Minagende, langue oubanguienne du Zaire : unités de base, prédication et énonciation

par Sylvie Grand’Eury

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Fernand Carton.

Soutenue en 1991

à Nancy 2 .


  • Résumé

    L’objet de notre travail est de démontrer que les supports thématiques assurent la cohérence de la langue, analysée sur le plan phonologique et grammatical. Cette cohérence est la résultante de deux phénomènes conjoints et complémentaires: la prédication et l'énonciation. Après plusieurs séjours d'investigation sur le terrain, notre choix pour la restitution des informations s'est arrêté sur le modèle d'Emilio Bonvini élabore lors de la description du Kasim. - l'ensemble de la matière se divise en deux parties: 1. Description des unités de base, qui met en place les principaux supports et les outils qui permettent à la langue d'exister et d'être reconnue comme telle : présentation des principales données ethnolinguistiques et linguistiques de l'ethnie, phonologie et phonétique du domaine segmental et tonétique, et tonologie du domaine mélodique. 2. Prédication et énonciation. Sont examinés ensuite les principaux phénomènes predic. Et non prédicatifs, en tant qu'éléments structurels au sein du schème et dans les séquences de schèmes (morphosyntaxe), ainsi que les phénomènes opératoires de la prédication et de l'énonciation, en relation avec le verbal et le nominal, l'énonce et ses variations. Nous concluons en déterminant dans quelle mesure le choix de fonder cette morphosyntaxe sur une théorie linguistique constitue un procédé qui met en évidence la richesse de la langue ngbaka, richesse qui n'aurait pu être perçue de la même manière avec une méthode d'analyse traditionnelle.

  • Titre traduit

    The Ngbaka Minagende language, an Ubangi language of Zaire : basic units, predication and performance


  • Résumé

    My purpose is to show that the tonematic supports ensure the cohesion of the language, both at phonematic and grammatical levels. This cohesion is the result of two phenomena, which are closely linked and complementary: the predication and the performance. - After several field research campaigns, I decided to adopt the model of Emilio Bonvini, elaborated when he described the Kasim language. The work is divided into two parts : 1. Description of the basic units of the language which enable this language to exist and to be identified as such; i. E. Presentation of the main ethnolinguistic and linguistic information, phonetics and phonematics of the segmental and tonic domain, as well as the tonology of the melodic domain. 2. Predication and performance. I then analyze the main performative and non performative phenomena as structural elements within the scheme and in scheme sequences. These morphosyntactic phenomena are correlated with the verbal and nominal elements. - i conclude in demonstrating to what extend my analysis is based upon a linguistic theory which shows much better than usual and traditional approaches how rich the Ngbaka language is.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (630 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation et de l'Edition. Bibliothèque universitaire Lettres et sciences humaines.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : LN 91/23
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.