La Politique d'information du protectorat français au Maroc : 1912-1956

par Tayeb Boutbouqalt

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Pierre Albert.

Soutenue en 1986

à Paris 2 .


  • Résumé

    Les composantes thématiques et idéologiques ayant été à la base de la politique d'information du régime du Protectorat, commencèrent à se préciser très nettement au lendemain de la conquête de l'Algérie en 1830. C'est en développant, d'une façon méthodique et approfondie, ses différents moyens d'influence au Maroc, que la France a pu préparer l'occupation du pays. Deux associations, l'Alliance Israëlite Universelle, fondée en 1860, et l'Alliance française, fondée en 1883, furent deux centres de propagande coloniale française au Maroc, exerçant leur principale activité dans le domaine de l'enseignement. Elles contribuèrent largement à diffuser la langue et la culture françaises dans un but, avoué, d'expansionnisme colonial. Deux accords, la déclaration franco-anglaise du 8 avril 1904 et la convention franco-allemande du 4 novembre 1911, permirent à la France de sortir victorieusement de l'imbroglio diplomatique au sujet de l'"affaire marocaine". C'est au nom de la "mission civilisatrice" que la France s'activa à élargir son domaine colonial-africain. Dès 1912, elle se proposa de réaliser un certain nombre de "réformes" au Maroc, dans l'unique objectif d'achever la "pacification" du pays pour le vouer à l'exploitation la plus odieuse. S'agissant plus particulièrement des "droits" et "libertés" des Marocains, le Protectorat fut, de bout en bout, un état de siège permanent. La politique médiatique était celle de l'ordre établi, c'est-à-dire celle de la négation de toute liberté. C'est grâce à leur inébranlable attachement au fondement culturel de leur identité que les Marocains ont réussi à recouvrer leur liberté et retrouver leur dignité. Tout système fondé sur une propagande falacieuse, entretenant le mépris de l'Autren est voué à l'échec ; quelle que soit, par ailleurs, la solidité de sa base matérielle.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (1054 f.)

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque de l'Université Panthéon-Assas (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : DPA 86 BOU P
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : DZ 1986-69,I
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : DZ 1986-69-II
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : DZ 1986-69,III

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1521-1986-26
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.