Vivre avec une maladie chronique évolutive. Les processus d'adaptation à la maladie des personnes atteintes d'une insuffisance cardiaque et d'une myopathie.

par Didier Lecordier

Projet de thèse en Sociologie

Sous la direction de Anne-Chantal Hardy.

Thèses en préparation à Nantes , dans le cadre de DSP - Droit et Science Politique (Nantes) depuis le 01-11-2013 .


  • Résumé

    L’objectif de la thèse est de comprendre les processus d’adaptation sociale des personnes dont les capacités corporelles diminuent progressivement lors d’une maladie chronique évolutive. Nous comparerons le changement des habitudes de vie des personnes suivies médicalement pour une insuffisance cardiaque (IC) à celles suivies pour dystrophie myotonique de type 1 (DM1). Ces maladies chroniques évolutives entraînent une perte des capacités corporelles et une modification de l’image du corps. Les habitudes de vie et la cohérence des trajectoires de vie sont alors profondément mises en question. A la croisée des champs médical et social, l’adaptation à la maladie est un objet complexe, elle se joue dans les interactions fines, vécues au quotidien, de la personne avec son environnement. Notre cadre théorique s’organise autour de deux axes complémentaires : la production du handicap qu’il nous faut saisir dans son aspect multidimensionnel et les concepts d’habitus et d’habitudes de vie qui structurent la vie quotidienne. L’approche qualitative de ce travail consolide la perspective ethnosociologique.


  • Pas de résumé disponible.