Communauté et révolution chez Gustav Landauer

par Anatole Lucet

Projet de thèse en Philosophie

Sous la direction de Michel Senellart.

Thèses en préparation à Lyon , dans le cadre de École doctorale de philosophie (Lyon) , en partenariat avec École normale supérieure de Lyon (établissement opérateur d'inscription) depuis le 01-09-2013 .


  • Résumé

    La vie du penseur anarchiste allemand Gustav Landauer (1870-1919) est exactement contemporaine de celle du Reich, qui se constitue un an après sa naissance et périt un an avant sa mort. Dans la vie politique et intellectuelle de cette époque, Landauer se signale par son opposition à la fois à l’Empire et à ce qui est alors considéré comme la principale alternative à l'organisation impériale : la social-démocratie allemande d'obédience marxiste. Sa démarche, rigoureuse et appliquée, le conduit à envisager les problématiques centrales de son temps, qu’elles soient politiques, sociales, linguistiques ou philosophiques. Relativement peu étudié en Allemagne par rapport à d’autres auteurs de la tradition philosophique et politique, largement méconnu en France du fait d’un nombre fort restreint de traductions de son œuvre (qui se décline entre des ouvrages théoriques, journalistiques, littéraires, des traductions et une importante correspondance), Gustav Landauer passe actuellement pour un individu et un penseur mineur aux yeux de la recherche. Souvent mentionné dans l’ombre d’autres auteurs, parfois évoqué pour son activisme politique, il a fait l’objet d’études littéraires, linguistiques et historiques dont l’approche ne suffit pas à entrer dans la complexité de son système philosophique. Comparé aux quatre autres auteurs fondamentaux de l’anarchisme classique, Proudhon, Bakounine, Kropotkine et Malatesta, Gustav Landauer reste le grand absent des études philosophiques dans ce domaine. Cette thèse devrait ouvrir la possibilité d’une approche renouvelée des débats philosophiques de son époque, comme d’une nouvelle compréhension de certains enjeux majeurs de la pensée politique de la fin du XIXe siècle à nos jours.


  • Résumé

    The life of German anarchist thinker Gustav Landauer (1870-1919) spans the same timeframe as the Empire, which was established one year after his birth and collapsed one year before his death. In the political and intellectual life of that period, Landauer emerges because of his opposition to both the Empire and to the movement then considered as the main alternative to the imperial organisation: the German social-democracy of Marxist allegiance. He worked with a thorough and careful approach on the main issues of his time, be they political, social, linguistic or philosophical. Compared to other authors of the German philosophical and political tradition, Landauer has been relatively little studied in Germany, and his writings (which include theoretical, journalistic, literary works as well as translations and a significant correspondence) are hardly known in France due to the limited amount of translations available. Although he has been often mentioned in his relationship to other authors, and sometimes for his political activism, the many literary, linguistic or historical approaches devoted to Landauer do not foster a complete understanding of his complex philosophical system. Compared to the other four prominent authors of classical anarchism (Proudhon, Bakunin, Kropotkin and Malatesta), Gustav Landauer is the missing thinker from philosophical studies in this field. This thesis will strive to renew the perspective on some key philosophical debates of that time, as well as to bring a new understanding of some major issues of political thought from the end of the 19th century to the 21st century.