Qu'est-ce qu'une institution ?

par Olivier Pascault

Projet de thèse en Droit public

Sous la direction de Stéphane Rials.

Thèses en préparation à Paris 2 , dans le cadre de École doctorale histoire du droit, philosophie du droit et sociologie du droit (Paris) depuis le 20-11-2013 .


  • Résumé

    Une signification ontologique de l’institution est ouverture d’une mise en question de soi, de l’institution qui peut jointoyer le souci de la société et des individus à soulever l’intérêt des lois, les significations de la société instituée par ses normes et l’institution elle-même. Parce que l’individu questionne l’intériorisation de l’institution, il épure son reflet dans le monde social, car il ne saurait être séparé de l’institution. Il s’accomplit politiquement par essence à partir du sens même de nomos aussitôt qu’il participe à la délibération de la loi et son effectivité. Sa participation au pouvoir explicite est une prévention posée par l’institution qui assure la pérennité des individus eux-mêmes, soit à l’existence d’instances pouvant permettre des injonctions sanctionnables. En cela, le politique est la dimension de la société ayant trait au pouvoir explicite et trouve son caractère innervant dans l’invention de l’institution de la société. Une partie du pouvoir instituant est formalisé, concrètement la législation publique et privée, par des institutions créées pour rendre la partie explicite du pouvoir participable de tout le corps politique à la détermination du nomos, de la diké et du télos –de la législation, de la juridiction, du gouvernement. Formes et moyens de toute politique instituée corroborent l'histoire des évolutions de la praxis qu’est l’activité instituante collective à la chose publique jusqu’à la volonté de la paideia, ou éducation authentique que tous les individus mènent durant leur existence et générée par les institutions matérielles, les valeurs, les normes, le faire, le penser et toutes les significations portant souci de justice.


  • Pas de résumé disponible.