Empirical essays on economic growth and the environment in Sub-Saharan African countries

par Eléazar Zerbo

Projet de thèse en Sciences Economiques

Sous la direction de Olivier Darne.

Thèses en préparation à Nantes , dans le cadre de EDGE - Ecole Doctorale de Sciences Economiques et Sciences de Gestion (Nantes) depuis le 01-11-2013 .

  • Titre traduit

    Essais empiriques sur la croissance économique et l’environnement dans les pays d’Afrique subsaharienne


  • Résumé

    Cette thèse vise à participer aux débats sur la relation entre la croissance économique et l’environnement à travers quatre analyses empiriques traitant chacune une question spécifique et portant sur des pays d’Afrique subsaharienne. Ainsi, la première analyse s’inscrit dans le prolongement des travaux sur la courbe environnementale de Kuznets et étudie les effets du revenu, de la consommation énergétique et de l’ouverture au commerce international sur les émissions de carbone de quatorze pays. Les résultats suggèrent une relation monotone et croissante entre le revenu, la consommation énergétique et les émissions de carbone, et ne révèlent aucun effet significatif de l’ouverture au commerce international. Le second chapitre empirique s’intéresse à la causalité au sens de Granger entre la croissance économique et la consommation énergétique. L’utilisant d’une version modifiée du test de Granger a permis de mettre en évidence le sens de la relation dans les différents pays étudiés. La troisième analyse fait un examen des propriétés de stationnarité du produit intérieur brut par habitant de vingt-huit pays. Une démarche séquentielle est adoptée et les résultats suggèrent la présence de racine unitaire dans les séries. Les tests de présence de ruptures dans les séries ont mis en exergue les différents chocs, associés à des faits historiques majeurs, qui ont marqué les économies subsahariennes. Le dernier chapitre teste l’hypothèse de la convergence stochastique de l’intensité énergétique vers des niveaux moyens de certains groupes de pays. Les résultats montrent une divergence stochastique aussi bien entre les pays sélectionnés, qu’en comparaison d’avec les standards des pays développés.


  • Résumé

    This thesis aims to contribute to the growing literature on the relationship between economic growth and the environment through four empirical essays which focus on Sub-Saharan African countries. The first analysis extends the studies on the environmental Kuznets curve hypothesis and examines the effect of real income, energy consumption and trade openness on carbon emissions in selected countries. The results of the autoregressive distributed lag cointegration approach support the monotonically contribution of income growth and energy consumption in explaining carbon emissions in several countries and fail to exhibit a significant effect of trade openness. Following this evidence, the second essay deals with the causal relationship between energy consumption and economic growth within a multivariate approach in thirteen countries using a modified version of the Granger causality test. The finding provides useful reference in designing appropriate country specific economic policies. The third analysis carries out a sequential testing approach that allows for breaks and examines the non-stationary properties of per capita real output in twenty eight countries. The empirical evidence fails to reject the unit root hypothesis in all the countries, suggesting that a shock would have a permanent effect on the growth process. The determined break dates are associated to major historical or economic events. The last chapter employs the stochastic convergence approach to investigate whether there is a convergence of the energy intensity towards the average level of some groups of countries. The results show a stochastic divergence in the studied countries towards the developed economies and amongst them.