L'expérience fictionnelle dans la relation intersubjective, approche de la narrativité relationnelle

par Cecile Treton

Thèse de doctorat en Sciences de l'Information et de la Communication

Sous la direction de Christian Bourret.

Thèses en préparation à Paris Est , dans le cadre de CS - Cultures et Sociétés , en partenariat avec Dicen IDF - Dispositifs d'information et de communication à l'ère numérique – Paris, Ile-de-France (laboratoire) .


  • Résumé

    L'objet de cette thèse porte sur la nature de la relation à l'autre et met l'accent sur les conditions de l'engagement relationnel. Le sujet répond à un questionnement éthique à propos de l'isolement qui remet en cause la perception utilitariste de la relation qui prédomine dans la société contemporaine, notamment à travers la conception des supports info-communicationnels et leurs usages. Notre cadre théorique emprunte aux approches de la communication affective (F. Martin-Juchat) et à l'anthropologie relationnelle à travers la notion de quête de sens commun dans la relation (C. Galibert). Il s'agit d'une démarche de recherche-action qui s'interroge sur les possibilités d'améliorer les conditions de la communication engageante. Notre terrain d'étude porte sur l'expérience des personnes âgées. Notre cadre méthodologique est pluridisciplinaire avec des emprunts à la sociologie de la dynamique relationnelle (C. Bidart) et à la psychologie (D. Winnicott). Nos outils d'analyse utilisent la biographie comme support de témoignage (D. Demazière et C. Dubar) et des grilles interprétatives modélisées à partir de la sémiotique situationnelle (A. Mucchielli). Nous démontrons la valeur heuristique de la relation. Elle contribue à une inventivité de la réalité dont nous étudions les conditions. Nous proposons une approche de médiation qui s'appuie sur la formalisation de l'environnement relationnel comme support de narration et que nous qualifions de narrativité relationnelle en référence à l'identité narrative (P. Ricoeur) et à la sémiotique narratologique ( J. Greimas). Elle redéfinit le rôle du média. Notre travail offre des perspectives dans le champ des SIC sur le sujet de la coopération à partir de la notion d'environnements de connivences.

  • Titre traduit

    collective fiction and intersubjective relations, the approach of relational narrative


  • Résumé

    The purpose of this thesis is to put the accent on the conditions of relationships and commitment. The subject is based on an ethical investigation of the isolation which challenges the utilitarian perception of the relation in the modern society through the communications concept and its supports. Our theoretical frame takes from the emotional communication approach (F. Martin-Juchat) and from the relational anthropology through the quest of common sense in relationship (C. Galibert). It is about a research-action approach. Our field of study concerns the experience of the elderly. Our methodological frame is multidisciplinary with parts of sociology of the relational dynamics (C. Bidart), and psychology (D. Winnicott). Our tools of analysis use the biography and the interpretative tables modelled from semiotics situational (A. Mucchielli). We demonstrate the heuristics value of the relation and the fact it contributes to the inventiveness of reality which we study the intersubjective relational conditions. We propose a mediational approach based on the formalization of the relationship environment as a story. We qualify it of relational narrative in reference to P. Ricoeur and to J. Greimas. It redefines the role of the media. Our work offers perspectives in the field of SIC around cooperation from collusion environments.