François Joffre et Guillaume Darles, deux archivistes du XVIIe siècle en Languedoc, face à la "Langue occitane"

par Benoit Soubeyran

Projet de thèse en Cultures et langues regionales

Sous la direction de Philippe Martel.

Thèses en préparation à Montpellier 3 , dans le cadre de LANGUES, LITTERATURES, CULTURES, CIVILISATIONS , en partenariat avec LANGUES, LITTÉRATURES ARTS ET CULTURE DES SUDS (equipe de recherche) depuis le 05-11-2013 .


  • Résumé

    Les noms de François Joffre et de Guillaume Darles ne sont aujourd'hui connus – encore n'est-il pas certain qu'ils le soient – que de quelques spécialistes ayant fréquenté les fonds anciens d'archives à Montpellier ou à Carcassonne. Le Dictionnaire de biographie héraultaise ne consacre à peine que 2 ou 3 lignes à leur notice biographique respective. Pour quelle raison s'intéressait-on à eux ? Leur principal mérite est de nous avoir légué des inventaires qui, en plus d'être de remarquables instruments de recherche grâce à la quantité de documents analysés, pourraient difficilement être reproduits aujourd'hui. Plus de 300 ans après sa rédaction, l'Inventaire de Joffre de 1662, complété a posteriori par Darles, et recopié par l'archiviste Maurice Oudot de Dainville à partir de 1934 est toujours en usage aux Archives municipales de Montpellier, où on parle à juste titre des « cotes Joffre ». Ces inventaires, quoique n'ayant jamais été étudiés dans leur intégralité, représentent une source historique de première importance. Fourmillant de renseignements précieux sur la vie quotidienne en Languedoc au Moyen-Âge et à l'Époque Moderne, ils sont aussi un témoignage du déclin de l'occitan comme langue administrative. S'il est pour nous une évidence de donner le nom d' « occitan » à la langue romane du Midi de la France, le feudiste Joffre, lui, ne semble connaître que les termes de « vulgaire » ou de « catalan » pour désigner la langue du pays. En bref, une approche pluridisciplinaire mêlant archivistique, histoire et linguistique est nécessaire pour étudier la riche documentation léguée par Joffre et par Darles.


  • Pas de résumé disponible.